archive

Archives Mensuelles: novembre 2015

Dimanche dernier, mon mâle m’a posé un ultimatum car je suis insupportable.

En effet en l’espace de moins de 24h:

  • je lui ai sauté dessus en pleine nuit en hurlant de terreur car « un djihadiste vient de rentrer dans l’appart » (« avec une kalachnikov ») (ne me jugez pas, je sais que vous faites tous le même genre de cauchemar depuis que vous vous êtes tapés la lecture de TOUS les récits des survivants de la fusillade du Bataclan);
  • je l’ai par la suite agressé dès le petit-déjeuner en brandissant Zéro Déchet (le livre de Béa Johnson dont toutes les blogueuses mode raffolent) (nous en reparlerons sur ces pages, n’ayez crainte) afin de le forcer à acheter un lubricomposteur (c’est pas parce que c’est l’état d’urgence qu’il faut oublier la crise écologique).

Il paraît que je passe trop de temps sur internet (et comme chacun le sait, les renards deviennent fous avec un freewifi illimité…).

J’ai donc été sommé d’installer un STOP-GRUGRU.

DSC_4509Le principe du STOP-GRUGU est simple: vous le foutez sur la prise à laquelle votre pc est branché (ne faites pas genre vous ne branchez pas votre ordinateur quand vous vous en servez. tout le monde sait que votre batterie est à plat. car les objets technologiques, c’est de la MERDE). Ensuite vous sélectionnez, sur le petit cadran noir, les plages horaires auxquelles vous voulez être déconnecté par la force; puis vous enclenchez le bouton.

C’est ainsi que désormais tous les jours à partir de 20h pétantes, je n’aurai plus accès à internet. Je vous dirai si ça marche bien (mon objectif final est d’atteindre un temps de connexion limité à 2h par jour) (pour le moment on en est loin je ne suis qu’un sale toxicomane)

Publicités

Je ne voudrais pas paraître pessimiste, mais je crois bien qu’on a pas le cul sorti des ronces.

Tout le monde me saoule aujourd’hui (pourtant j’avais promis de n’être que paix et amour).

Cette connasse de Marcela Iacub (remember, la meuf qui a couché avec Strauss-Kahn juste pour écrire un livre sur lui et auteure du fameux: « Dominique, c’est un être double, mi-homme mi-cochon« ) qui suggère dans Libé qu’on refile des prostituées aux islamistes pour calmer leur frustration sexuelle;

Les adolescents attardés qui pensent que se balader avec un slip sur la tête, un verre de beaujolais à la main, en chantant à tue tête dans les rues de Paris, ça va régler la situation (je ne vous parle même pas du navrant #Jesuisenterrasse);

CaptureFrançois Hollande, qui propose tranquillou de réviser la Constitution et qui décide de nous engager ENCORE PLUS dans le conflit en Syrie (je ne sais pas si c’est bien ou mal qu’on soit engagés dans cette guerre là-bas mais au moins on pourrait avoir un débat non? MERDE);

2Les connards (pardon my grossièreté) qui se permettent de venir nous faire la morale sur tous les plateaux de télé au sujet de l’islam radical alors que c’était les mêmes qui serraient la main des wahhabites saoudiens (ou autres) quand il s’agissait de leur vendre des armes ou de financer leurs campagnes présidentielles à la con (ne me lancez pas sur le sujet, c’est ma passion dans la vie);

4Les blogueuses mode drama queen qui se la jouent Charles De Gaulle et font limite des communiqués de presse pour annoncer à tout le monde que TROP C’EST TROP et que si Marine LeLe Pen est élue en 2017, elles quittent la France;

Et enfin les végétariens (même si on les aime bien quand même, ce sont des animaux attachants <3) qui te disent que ouai bon tout ça ne serait pas arrivé si l’humanité avait décidé d’être végan:

7Bon allez je vous laisse, je vais manger des flageolets.

3

Oulala ça faisait longtemps que je n’étais pas repassé par ici (j’espère que je ne vous ai pas trop manqué) (et que vous avez mangé des marrons glacés pendant les vacances)

Je ne sais pas vous mais moi parfois il m’arrive de devoir dîner tout seul le soir – mais le bruit des carottes crues qui s’écrasent mélancoliquement sous mes molaires, c’est pas trop mon truc. La solution: regarder tellement vrai des émissions intellectuelles afin d’oublier la solitude. Voici donc ma petite sélection du moment! (et OUI ce sont des émissions à accès payant. mais promis ça vaut le coup – je crois qu’à un moment si on ne veut pas frôler la mort cérébrale à force de regarder le petit journal ou les vlogs d’enjoy phoenix il faut se résoudre à s’abonner à des trucs via espèces sonnantes et trébuchantes)

1) LE SALAIRE A VIE, Bernard Friot

CaptureCe n’est un secret pour personne: je déteste travailler. C’est pourquoi je suis avec le plus grand intérêt toutes les propositions du front de gauche visant à travailler moins pour gagner plus. Et Bernard Frifri, c’est un peu LE grand manitou sur le sujet. L’émission idéale à regarder si vous avez l’impression d’être un visionnaire incompris, né à la mauvaise époque (celle de l’esclavage).

2) LES TRANSCLASSES, Chantal Jaquet

J’aime beaucoup la sociologie (c’est un peu mon côté fouine. finalement la sociologie est un moyen détourné de mettre son nez dans toutes les petites habitudes triviales des gens sous couvert de rigueur scientifique). Par ailleurs je suis pas mal obsédé par les histoires de changement de classe sociale (comment ne pas finir sa vie avec une fourchette plantée dans la fesse?). Par le passé j’avais abordé le sujet par plusieurs moyens détournés (« les pays » de Marie-Hélène Lafon (superbes descriptions de fromages qui puent); le chapitre « le rêve des familles: avec un physicien normalien » de la misère du monde de bourdieu, « les années » d’Annie Ernaux (détesté et pas réussi à finir), « en finir avec eddy bellegueule » (soulagement de ne pas être né dans le nord)) mais quelque chose manquait, une sorte d’analyse globale qui permettrait aux pièces de tenir ensemble. Cet entretien avec Chantal Jaquet a mis de l’ordre dans tout ça.

3) CONTRE L’UNIVERSITÉ, Geoffroy de Lagasnerie

Forcément, quand on aborde le sujet des classes sociales, le thème de l’éducation (et plus particulièrement des études supérieures) n’est jamais très loin. Cet entretien avec Geoffroy de Lagasnerie est super cool pour deux raisons:

  • il répond à la question: pourquoi les intellectuels français en 2015 sont de vieux imbéciles rances et que faire pour y remédier?
  • Geoffroy de L. est sexy (ne me jugez pas)

3) DESPENTES, LA PEUR, LA COLÈRE, LES GOUINES

Je ne suis jamais objectif quand il s’agit de Virginie Despentes. Je sais qu’en vrai cette personne porte des t-shirts sales et parle avec une voix monocorde qui laisse penser qu’elle a pris quelque chose de très très planant dans les toilettes mais je ne peux pas m’empêcher de boire la moindre de ses paroles (je suis une groupie).

4) LORDON ET LE CAPITALISME « WAOOW »

(j’en ai déjà parlé moultes fois mais ça parle de la manière dont le capitalisme exploite nos passions et pourquoi il est important de chercher à être libre)

5) NAPOLÉON, série de 18 émissions dans « les dossiers de l’histoire » d’Henri Guillemin

Bon ça c’est le bonus (je me doute bien que peu d’entre vous vont se taper les 18 épisodes à la suite). Henri Guillemin a une manière très old school de parler qui me rappelle les cours d’histoire à l’époque où j’usais mes fonds de culotte sur les bancs de l’école. Aussi j’aime particulièrement ces épisodes sur Napoléon car on entend régulièrement tout un tas de bêtises à son sujet alors qu’en vrai c’était juste un sale type arriviste avec des problèmes de peau qui aimait même pas la France en vrai.