ÉMISSIONS A TÉLÉCHARGER POUR JOURS DE PLUIE

Oulala ça faisait longtemps que je n’étais pas repassé par ici (j’espère que je ne vous ai pas trop manqué) (et que vous avez mangé des marrons glacés pendant les vacances)

Je ne sais pas vous mais moi parfois il m’arrive de devoir dîner tout seul le soir – mais le bruit des carottes crues qui s’écrasent mélancoliquement sous mes molaires, c’est pas trop mon truc. La solution: regarder tellement vrai des émissions intellectuelles afin d’oublier la solitude. Voici donc ma petite sélection du moment! (et OUI ce sont des émissions à accès payant. mais promis ça vaut le coup – je crois qu’à un moment si on ne veut pas frôler la mort cérébrale à force de regarder le petit journal ou les vlogs d’enjoy phoenix il faut se résoudre à s’abonner à des trucs via espèces sonnantes et trébuchantes)

1) LE SALAIRE A VIE, Bernard Friot

CaptureCe n’est un secret pour personne: je déteste travailler. C’est pourquoi je suis avec le plus grand intérêt toutes les propositions du front de gauche visant à travailler moins pour gagner plus. Et Bernard Frifri, c’est un peu LE grand manitou sur le sujet. L’émission idéale à regarder si vous avez l’impression d’être un visionnaire incompris, né à la mauvaise époque (celle de l’esclavage).

2) LES TRANSCLASSES, Chantal Jaquet

J’aime beaucoup la sociologie (c’est un peu mon côté fouine. finalement la sociologie est un moyen détourné de mettre son nez dans toutes les petites habitudes triviales des gens sous couvert de rigueur scientifique). Par ailleurs je suis pas mal obsédé par les histoires de changement de classe sociale (comment ne pas finir sa vie avec une fourchette plantée dans la fesse?). Par le passé j’avais abordé le sujet par plusieurs moyens détournés (« les pays » de Marie-Hélène Lafon (superbes descriptions de fromages qui puent); le chapitre « le rêve des familles: avec un physicien normalien » de la misère du monde de bourdieu, « les années » d’Annie Ernaux (détesté et pas réussi à finir), « en finir avec eddy bellegueule » (soulagement de ne pas être né dans le nord)) mais quelque chose manquait, une sorte d’analyse globale qui permettrait aux pièces de tenir ensemble. Cet entretien avec Chantal Jaquet a mis de l’ordre dans tout ça.

3) CONTRE L’UNIVERSITÉ, Geoffroy de Lagasnerie

Forcément, quand on aborde le sujet des classes sociales, le thème de l’éducation (et plus particulièrement des études supérieures) n’est jamais très loin. Cet entretien avec Geoffroy de Lagasnerie est super cool pour deux raisons:

  • il répond à la question: pourquoi les intellectuels français en 2015 sont de vieux imbéciles rances et que faire pour y remédier?
  • Geoffroy de L. est sexy (ne me jugez pas)

3) DESPENTES, LA PEUR, LA COLÈRE, LES GOUINES

Je ne suis jamais objectif quand il s’agit de Virginie Despentes. Je sais qu’en vrai cette personne porte des t-shirts sales et parle avec une voix monocorde qui laisse penser qu’elle a pris quelque chose de très très planant dans les toilettes mais je ne peux pas m’empêcher de boire la moindre de ses paroles (je suis une groupie).

4) LORDON ET LE CAPITALISME « WAOOW »

(j’en ai déjà parlé moultes fois mais ça parle de la manière dont le capitalisme exploite nos passions et pourquoi il est important de chercher à être libre)

5) NAPOLÉON, série de 18 émissions dans « les dossiers de l’histoire » d’Henri Guillemin

Bon ça c’est le bonus (je me doute bien que peu d’entre vous vont se taper les 18 épisodes à la suite). Henri Guillemin a une manière très old school de parler qui me rappelle les cours d’histoire à l’époque où j’usais mes fonds de culotte sur les bancs de l’école. Aussi j’aime particulièrement ces épisodes sur Napoléon car on entend régulièrement tout un tas de bêtises à son sujet alors qu’en vrai c’était juste un sale type arriviste avec des problèmes de peau qui aimait même pas la France en vrai.

 

 

Publicités
7 commentaires
  1. ouais a dit:

    Ici on regarde aussi des émissions d intellos. faut-définir le concept d intello chez les planètes crevées?

    Non!

    Tout ce qui pense est intello, alors crevons bordel de cul lyophilisé!

    Bref, on jette parfois un oeil sur les humains, c est tout moche les intellos

    J'aime

      • ouais a dit:

        Le problème c est que t as plus besoin de regarder une émission underground pour en voir des intellos, ils sont partout à faire leur promo à la con et vendre leurs idées de Leur France, de Leur vision de la religion, de Leur idée de Identité Nationale de merde à eux, et ils enveniment tout et combien gobent ça bordel!

        Avant l intello s interrogeait sur le passé, le présent et le futur maintenant il se prend pour un chef cuisinier qui donne des cours à domicile par correspondance (pourvu que ça rapporte)

        Une émission qui fait réfléchir reste un concept douteux. Réfléchir n est pas un acte réflexe, instantané et spontané à mon sens, que ce soit pour l auditeur ou le penseur.

        Pour réfléchir il faut justement assimiler en profondeur donc du temps et de la réflexion…

        J'aime

      • ouais a dit:

        Ps

        Szendy je le trouve drôle.

        Il joue, il s amuse et pourtant soulève de nombreuses questions à travers la culture, l histoire, les penseurs d un autre temps. Suivant son fil, il satellise de multiples sources et organise un discours, une pensée proche d un kaléidoscope en convergeance, il interroge sur le devenir.

        Petit exemple rigolo :

        J'aime

  2. Aubépine a dit:

    Intriguée par Lordon, j’ai pris une grande inspiration et je suis allée faire un tour sur youtube (ce n’est pas les vidéos qui manquent, ça doit être son petit côté Luchini !). Je l’ai écouté avec plaisir dans un entretien de 2013 à l’occasion de la parution de « Capitalisme, désir et servitude » dans lequel il expose sa lecture spinoziste du « conatus » (et ses corollaires de la « servitude passionnelle » « sa théorie transversale de la valeur » et tutti) mais sans parler à un seul moment de « capitalisme » ou d’économie. J’ai surtout eu l’impression d’assister à un cours de philosophie sur spinoza très bien mené (je n’avais pas été gâtée en terminale) mais je suis restée sur ma faim.

    j’ai ensuite regardé une toute petite vidéo de chantal jaquet (que je connaissais pas). surprise de retrouver les mêmes références (bourdieu certes, spinoza toujours, le concept central de « complexion » passionnelle ou individuelle). d’ailleurs dans Transclasses, parmi les exemples sur lesquelles elle s’appuie, il y a aussi celui de Didier Eribon. Je ne sais pas si tu as lu « Retour à Reims », ça m’avait beaucoup parlé alors (c’est marrant parce que je l’ai lu au cours de la même période qu’Annie Ernaux et Joy Sorman. ces auteurs restent associés dans mon esprit)

    D’autres interviews de Hors-Série me font envie alors je ne devrais pas tarder à franchir le pas de l’abonnement (celles d’Eric Hazan ; de Pierre Bergounioux, un auteur magnifique ; sur Castoriadis ; de Lordon et Hazan sur le Comité invisible, of course ; de Rancière). mais bon, 90 minutes, faut les caser quand même.

    Tu me demandais de balancer les podcasts que j’écoute, je m’exécute. il y en a peu en fait, depuis que le temps passé dans ma cuisine s’est réduit à une peau de chagrin (!). Essentiellement :
    – « un jour dans le monde » (la quotidienne de Nicolas Demorand, branchée sur les enjeux géopolitiques contemporains, avec lecture couplée du « 1 », j’arrive à ne pas me sentir trop larguée. j’écoute en fonction des personnes interviewées et des sujets, ça dure 20 min. environ) ;
    – le weekend, j’enchaîne parfois les chroniques de 3′ de Bernard Guetta (toujours de la géopolitique). autant le matin je n’arrive pas à me concentrer sur ce qu’il dit, autant ça passe tout seul quand vient l’heure d’éplucher les carottes ;
    – le « masque et la plume », également 😉
    ensuite, selon mes humeurs et les invités : « Hors Champs » (de laure adler) ; « Nouvelles Vagues » (de Marie Richeux). j’ai eu ma période « les nouveaux chemins de la connaissance » (Adèle Van Reeth) mais depuis la rentrée, je n’ai pas repris le fil.

    j’ai écouté il y a quelques temps et sur tes recommandations, « remède à la mélancolie », l’émission avec Céline Sciamma comme invitée. et c’était chouette. j’ai eu vent d' »affaires sensibles » qu’on m’a présenté comme un « faites entrer l’accusé » radiophonique donc a priori c’est pas trop ma came!
    dans les podcast scientifiques, depuis une écoute excessive de « sur les épaules de darwin » (je ne te présente pas Ameisen j’imagine), j’ai saturé. Ton problème de maths a déclenché en moi une petite tension analogue à celle éprouvée en un autre temps et en d’autres lieux au moment du « concours kangourou » ou lorsque qqn s’aventure à lancer une énigme.

    j’ai une tendance au pavé mais je crois que j’ai masteurisé comme jamais : ce commentaire me semble presque aussi long que ton post!

    J'aime

    • renardeau a dit:

      Oui j’avoue j’ai l’impression qu’ils ont tous un tropisme avec Spinoza (et je dois avouer un truc: Spinoza, c’est pas trop mon truc dans la vie). Cela dit je trouve ces émissions biens parce que passé le cadre philosophique un poil barbant on rentre dans le vif du sujet et c’est COOL.

      Je n’ai pas lu retour à reims mais je pense que ça ne saurait tarder (je suis tombé dessus pour la première fois en lisant eddy bellegueule et c’est vrai que ça a l’air bien)

      Sur les épaules de Darwin, j’ai essayé mais je fais un blocage sur la voix du présentateur 😦 (il me fait penser à Daniel Mermet en fait, et suite à une écoute quotidienne & forcée de là-bas si j’y suis lors de mon adolescence je ne peux plus écouter ce genre de voix soupirante)

      J’ai vu que tu avais enfin lancé ton blog! (whoop whoop tutus et maracas!) Je vais donc lire ça de ce pas 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :