archive

CARNETS DE VOYAGE

Salut les camouflets,

Chose promise chose due, voici la suite des épisodes #carnet de voyage (ouai je mets des hashtag dans mes phrases parce que ça fait plus blogueuse mode pro t’as vu). Aujourd’hui nous aborderons un sujet polémique, à savoir la ville de COPENHAGUE.

Pourquoi polémique? Bah parce que j’y vis, du coup je suis pas super objectif (pour vous la faire courte: je suis sensible à la douceur de vivre de la capitale du Danemark MAIS je ne peux pas nier que la France me manque, ce qui fait que j’oscille perpétuellement entre amour et haine pour ce pays).

Pourquoi faut-il visiter Copenhague?

  • POUR LES BARS

10532547_10204379790763945_4282653887522456112_n

si vous êtes le représentant marketing du picon bière, n’hésitez pas à sponsoriser ce blog

Alors oui l’autre jour quand je vous parlais du bar de Kaï qui pue, j’ai grogné sur les bars au « design nordique » (mobilier en bois, déco minimaliste, bougies, peaux de bête & bière IPA). Mais bon si vous allez à Copenhague, vous n’allez pas pouvoir y échapper (il y a peu de bars crado avec de la bière pas chère, soyez prévenus). Mais il y a quand même 2-3 endroits cools de la fesse. Voici donc en EXCLUSIVITÉ INTERNATIONALE la liste de mes bars prèf de tous les temps:

  • din nye ven (littéralement: « ton nouvel ami »), situé dans une rue top chouchou en plein centre-ville, dans le quartier latin. Alors il faut savoir que les danois ont un mot pour décrire le genre d’ambiance qui règne à din nye ven. Ils disent que c’est « hyggeligt ». Le mot a pas tellement d’équivalent français (en allemand je dirais que ce qui s’en rapproche le plus serait « gemütlich »). En gros ça veut dire que c’est un endroit relaxant & propice à la discussion. [après j’ai une théorie sur le hygge. comme je suis membre de l’UMP je pense que les danois ont tendance à un peu trop rechercher le hygge dans leurs vies et que c’est cela qui causera la décadence de leur pays à terme. comme quand par exemple ils vont au travail en survèt léopard. ou quand ils se font une pause bonbons tous les aprem à 14h30. trop de hygge transforme en mollusque. soyez prudents!].

10405439_10204379772403486_4845252957240443132_n

un exemple du hygge poussé à l’extrême: la cour de mon immeuble

Bref bon du coup j’aime bien aller à din nye ven (attention argument top bambou 2016) car sur chaque table il y a des fleurs en pot. Et je trouve ça CHOUETTE ok?

  • taphouse. ça c’est le bar où emmener son mâle (si on possède un mâle aficionado de bière). là encore la localisation est hyper pratique parce que c’est dans le centre-ville, juste derrière la mairie. ils ont un choix de bière long comme la connerie de pierre gattaz c’est à dire, exponentiel. après je dois vous avertir que l’endroit fait un peu hangar et est toujours ultra bondé du coup c’est peut être pas le meilleur lieu pour avoir une discussion romantique avec votre tendre moitié si vous voyez ce que je veux dire.
  • café langebro. ça c’est le bar PMU qu’on aime bien. là-bas, pas de hipsters tatoués: juste les vieux du quartier qui viennent faire des blagues de fesse avec le barman. en plus ils ont une carte super fournie avec plein de microbrasseries danoises. un endroit idyllique en somme, dont le seul défaut est la localisation géographique (en dessous du pont de langebro, au sud est de la ville. c’est à dire: dans le MORDOR)
  • fermentoren. ça c’est un peu le bar de friend’s. le genre d’endroit où tu bois des verres affalé dans un gros canap en cuir rouge, avec vue panoramique sur la raie des fesses des mâles en slim assis sur les tabourets du comptoir. j’avoue que je vais pas souvent à fermentoren (je préfère être une blogueuse mode honnête avec vous) mais c’est un bon endroit dans lequel échouer si la personne avec qui vous effectuez ce voyage veut à tout prix visiter le trendy QUARTIER DES BOUCHERS (au cas où vous vous posez la question: cela n’est pas une blague. kødbyen (littéralement « la ville de la viande ») est un ancien quartier composé d’abattoirs, qui au tournant des années 2000 se sont transformés en restaus bohème-chics)
  • søernes ølbar. je l’avoue, c’est mon bar favori. il n’a rien de particulier mais je pense que ce qui me plait justement, c’est sa simplicité (ne vous attendez pas à vous y trouver assailli par une horde de femelles voulant instagrammer leur verre de bière à tout prix). il est situé au bord des lacs, à l’entrée du quartier d’østerbro et si vous voulez mon avis c’est un des plus beaux endroits de la ville. ah et aussi bon à savoir: c’est un bar sportif du coup si vous voulez regarder une finale de championnat du monde de hand (france vs danemark!) c’est le lieu idéal pour ça.
  • POUR LES PROMENADES A VÉLO

img_5640

franchement profitez-en: pour une fois que c’est possible de se déplacer entièrement à vélo dans une capitale sans se faire trancher en deux par un automobiliste agressif, ça serait dommage de faire le mollusque et de prendre le bus. [parenthèse GROS BRÂME. je n’en ai jamais parlé sur ce blog je crois, mais un des trucs qui m’énervent le plus au monde, c’est les gens qui soutiennent que les cyclistes sont dangereux. le genre de personne qui hurle à la mort quand la mairie de paris construit des pistes cyclables car HALTE LA ça fait moins de place pour les voitures, bichette. c’est juste que pour avoir testé les deux (pistes cyclables à paris versus pistes cyclables à copenhague) il y a tellement pas photo qu’on se demande pourquoi on se fait chier à vivre comme des merdes alors qu’un pays voisin a adopté un système totalement efficace sans aucuns heurts avec la population. BREF]. Ouai donc le vélo. Pour les angoissés de la vie, le truc c’est qu’à Copenhague les pistes cyclables ne sont pas sur le couloir du bus. Elles ne sont pas sur le trottoir non plus. Elles sont entre les deux, sur un terre-plain surélevé et donc parfaitement sécurisé. En plus la ville est quadrillée par de grandes artères (nørrebrogade, østerbrogade) qui fait que AU MAX pour vous rendre d’un endroit à l’autre vous mettrez 30 minutes.

Le vélo le plus tendax du Danemark, c’est le « christiana bike ». Idéal pour y caser des marmots gueulards ou une girlfriend avinée. Pour info si vous vous débrouillez bien vous pouvez vous en faire prêter un pendant la durée de votre séjour (ce qui est pratique vu que tout coûte cher dans ce pays).

Sur ce je vous conseille deux promenades:

  • vous pouvez faire le tour des lacs. En gros en centre-ville il y a 3 lacs artificiels qui se suivent: sortedams sø, peblinge sø et sankt jørgens sø. ils sont intégralement bordés de pistes cyclables et il y a environ 3 kms entre celui qui se trouve le plus au nord et celui qui se trouve le plus au sud. c’est joli (en hiver parfois les lacs sont gelés et les gens patinent dessus), et c’est un bon moyen de relier les principaux quartiers (østerbro, nørrebro et vesterbro).
  • vous pouvez mettre votre vélo dans le bateau-bus et descendre jusqu’à Teglholmen, tout au sud de la ville. Vous vous trouverez alors dans « la Venise du nord » parce que bah il y a des canaux à cet endroit là, et que c’est mignon. De là, si vous traversez le pont sjællandsbroen vous vous retrouverez sur la réserve naturelle d’amager fælled et vous pourrez vous faire une grande ballade en vélo, soit en restant dans la réserve, soit en longeant l’eau. Sachant que plus vous allez remonter vers le nord et plus vous allez tomber sur des endroits cool (comme islands brygge). en bonus vous allez croiser plein de ponts rigolos. comme cykelslangen, le pont qui fait un zigzag. ou cirkelbroen, le pont ressemble à des soucoupes volantes surmontées de mats de bateau. ou enfin mon prèf: inderhavnsbro [attention point goodwin en vue. moi je pense que ce pont est l’illustration parfaite des conséquences néfastes du « hygge » sur le quotient intellectuel des danois. pour la petite histoire ce pont a mis 8 ans à être construit, et ce alors qu’il ne fait que 180 mètres de long, car tout simplement les ingénieurs danois ont mal visé. En gros ils ont commencé à construire en partant de chaque rive mais en arrivant au milieu, #sorrynotsorry, bah les deux bouts se touchaient pas. du coup ils masqué le truc en collant un gros parpaing couleur arc-en-ciel au milieu, et ils ont dit que c’était du « design » aux touristes].
  • POUR LA NOURRITURE

Ha ouai pardon j’avais oublié de vous dire: la bouffe danoise est dégueu. (je rappelle qu’il y a 3 fois plus de porcs que d’humains dans ce pays et qu’un danois moyen consomme plus de 50 kgs de porc par an. autant vous dire que si vous êtes végétarien ou musulman vos jours seront comptés). Et non seulement les restaus sont dégueu mais en plus ils sont CHERS. Mais pas chers genre « on préfèrerait avoir les bas prix de chez Lidl donnez-nous des légumes aux pesticides ». Nan chers comme: tu as 3 crackers au pain noir dans ton assiette avec de la sauce à la betterave dessus, et tu payes 50 boules le repas.

Ok j’exagère. Mais bon moi du coup je préfère vous le dire tout de go: je reste fidèle au terroir français. Du coup je me bornerai à vous recommander deux adresses:

  • le pinard. super chouette magasin de vins naturels, situé dans le marché de Torvehallerne.
  • les frites à la graisse de canard (ne me jugez pas ok) de Copper and Wheat. Bon essayez d’y aller en dehors des horaires d’affluence parce que sinon l’endroit est invivable: tout le monde se marche sur le coussinet et il y a des enfants danois qui hurlent. partout. Mais si vos semblables vous paraissent trop insupportables vous pouvez toujours lire les exemplaires du canard enchaîné disposés en libre-service tout en attendant vos frites…

Enfin moi du coup ce que vous conseillerais de faire, ça serait de faire un stock de fruits & légumes au marché bio qui se tient tous les samedis de 10h à 15h sur Sankt Jakobs Plads à Østerbro. vous mangerez toujours des betteraves mais ça sera moins cher.

  • RANDOM BONUS

Bon alors afin de conclure (je suis fier de moi car j’ai réussi à ne pas aborder une seule fois les épineux sujets de la petite sirène et de christiana) je vous conseille deux derniers trucs.

Le premier est un magasin de posters et de cartes postales qui s’appelle posterland. ils ont un large choix d’affiches un peu rétro (je vous le dis tout de go: j’ai dévalisé le stock pour décorer ma grotte):

wonderful-copenhagen-stor

le second est un prof de yoga – bah mon prof de yoga en fait (je n’en connais pas d’autre). on dit souvent que la pratique régulière du yoga passe par la rencontre avec son maitre yogi – je dirais que je l’ai trouvé en cette personne (je pense que c’est à cause de son état d’esprit « slip et neige »). Je ne peux que vous recommander chaudement ses cours (il donne des sessions spéciales pour mâles le samedi en plus) si vous désirez ouvrir vos chakras après une journée remplie de bière, graisse de canard, enfants bruyants et frayeurs à deux roues…

untitled

Bon allez namaste à tous et je pense que la prochaine fois nous reprendrons le cours normal des activités sur ce blog (avec des vidéos de caca bien sûr) car les carnets de voyage ça  va bien 5 minutes mais on va pas faire que ça non plus.

ciao bande de moules

 

Publicités

Salut les moustiques,

Comme promis, aujourd’hui nous poursuivons la série des carnets de voyage avec la ville de Kyoto. Alors je sais: le Japon c’est loin, et les billets d’avion sont outrageusement chers… mais je pense que c’est un pays qu’il faut visiter au moins une fois dans sa vie si on peut (remarque Georgette, je dis ça mais dans le fond je n’en pense pas un mot car je crois que si l’atmosphère y est si spéciale, c’est parce que les japonais ont systématiquement refusé à travers les siècles, avec plus ou moins de succès, toutes formes d’invasion étrangère)

C’était la minute Front National.

Pourquoi visiter Kyoto?

  • POUR LES TEMPLES

Bon alors moi je vous le dis tout de go: je ne fais jamais les musées quand je visite une ville. Sauf sous la torture. Je ne suis pas très « passion monarchie » ou « visite de bidules historiques » (je préfère manger des glaces au thé vert au parc). Mais si vous êtes comme moi, essayez de réprimer cette tendance naturelle à être un beauf en débarquant à Kyoto, sinon vous allez passer à coté de plein de trucs. Car un des aspects notables de la ville c’est qu’elle a échappé aux bombardements de la seconde guerre mondiale. Du coup 1) l’habitat traditionnel a été préservé 2) plein de vieux temples tiennent encore debout.

Le plus connu bien sûr, c’est le temple d’or. Précision pour les imbéciles (c’est le mâle qui précise et c’est moi l’imbécile): le temple d’or n’est pas intégralement en or, il est juste laqué. Je sais que c’est décevant, mais c’est quand même joli:

img_7993

avouez que le phoenix sur le toit claque encore plus qu’enjoy phoenix

Dans le même esprit il y a aussi le temple d’argent:

p1090534

J’espère que vous êtes satisfaits des photos parce que j’ai un peu risqué ma vie pour les obtenir (blogueuse mode, un métier exigeant…). Par exemple le jour de la visite du temple d’argent, il avait beaucoup neigé. Du coup les japonais, en bons control freaks de la fesse, avaient balisé le sentier de gros panneaux jaunes (vous savez le même genre de panneaux que ceux que votre mère la dame pipi met dans les wc quand la serpillière a été passée et que ça glisse) afin d’interdire à d’éventuels connards de s’éloigner dans les sous-bois. Evidemment, je suis allé dans le sous-bois (le sous-bois est doux, le sous-bois est frais, etc.)

Deux minutes plus tard et alors que je me contorsionnais pour obtenir le meilleur angle de vue, j’entends un gros CRAC à environ 30 cms de mes poils d’oreille. L’arbre juste à coté de moi venait de se casser la figure:

p1090546

j’ai failli MOURIR

  • POUR LES PROMENADES

Un chouette truc à faire par beau temps, c’est louer un vélo et longer la kamogawa (littéralement: la rivière aux canards, qui traverse la ville du nord au sud). Attention aux busards si vous avez un sandwich à la main, ils sont agressifs.

img_7917

Une autre promenade coolos, c’est le chemin de la philosophie, au nord-est de la ville. Le chemin s’appelle comme ça car le philosophe zen Kitarô Nishida l’empruntait lors de sa méditation quotidienne pour rejoindre l’université de Kyoto ça vous fait une belle jambe de savoir ça). Idéal pour faire des photos instagram au printemps quand les cerisiers sont en fleur.

p1090359

si vous êtes plutôt un félin dans l’âme vous apprécierez l’endroit

img_8057

et si vous prolongez un peu la balade et que vous montez au Mont Daimonji, vous aurez une super vue sur la ville

Et puis enfin il y a ma promenade pref de tous les temps: la visite de Fushimi-Inari. Bon alors je suis bien emmerdé parce que je n’ai aucune photo décente de cet endroit (j’étais tellement émerveillé que je n’ai pas pensé à dégainer mon appareil). Du coup j’ai juste une image dégueu, qui ne rend pas justice à la beauté du lieu:

p1090408

En gros Fushimi-Inari, c’est une succession de torii en bois rouge, qui suivent un sentier et grimpent dans la colline. L’ensemble forme un sanctuaire shinto dédié au dieu du riz (Inari). Comme les renards sont les messagers du dieu du riz (c’est bien connu) (moi parfois je me sens quand même plus le messager du dieu du hamburger) (mais c’est une autre histoire) on y trouve également plein de statues de renards. C’est pour cela que j’apprécie cet endroit, je m’y sens reconnu à ma juste valeur. GRAOU

  • POUR ALLER VOIR KAI

Un de mes endroits favoris dans le monde entier, c’est le « bar qui pue« , alias le bar de kai fusayoshi, qui se trouve sur kiyamachi.

De base kai est photographe. On peut d’ailleurs dire qu’il est « le » photographe de Kyoto car il s’emploie depuis des années à documenter la vie des quartiers qu’il traverse (ce qui est un peu triste car le Japon qu’il affectionne est souvent un Japon en voie de disparition). Ses sujets de prédilection: les vieux, les enfants, les chats et les jolies filles:

large

Kai fait partie des rares japonais « de gauche » et anti-militaristes. Dans le temps il propageait ses idées grâce à son café (le café Honyarado). Mais Honyarado a été incendié et du coup Kai a perdu la moitié de ses négatifs, qui y étaient stockés… du coup maintenant il vit plus ou moins dans son bar et il est un peu déprimé. C’est pour ça que c’est sympa d’aller lui faire une gratouille ventrale.

Bon alors si vous êtes adepte des bars lounge ou des bars de bobo genre design danois, vous pouvez aller vous gratter. Déjà le bar de kai sent le fauve (il pue quoi. sûrement parce qu’il n’y a pas de fenêtres). Ensuite on ne peut pas dire que kai soit un bon sujet pour un reportage de blogueuse mode type « la vie de garance doré, ma rencontre avec des personalités créatives & inspirantes » car il déambule derrière le bar en étant plus ou moins réveillé, et parfois il parle, parfois il parle pas. Enfin c’est le boxon (mobilier dépareillé, affiches à moitié détachées du mur, tables basses croulant sous le poids des bouquins). En gros vous avez l’impression de vous retrouver dans une grotte quoi. Les habitués fument et boivent au comptoir tout en feuilletant des livres de photo…

img_0825nb

bref ,c’est chouette

Sinon si vous aimez bien manger des frites tout en buvant une bière je vous conseille le café indépendants, c’est pas mal aussi.

BONUS VEGAN POUR FINIR: l’honnêteté intellectuelle me pousse à vous indiquer que l’un des meilleurs endroits où j’ai mangé au Japon, ça a été dans un restau végan. Chez Hale plus précisément: c’est un tout petit restau bio situé dans le marché Nishiki. Si vous sentez que vous commencez à mal digérer les ramen, c’est l’endroit parfait!

La semaine prochaine (si vous n’en avez pas marre) nous parlerons de Copenhague.

Allez prout

 

 

img_8138

la traditionnelle carte postale à envoyer à sa mémé

Salut les sacs à puces,

Bon je suis un peu mortifié car j’inaugure une nouvelle catégorie sur ce blog: les carnets de voyage.

Honte sur moi & sur toute ma famille car:

  1. ce n’est pas original (toutes les blogueuses mode le font)
  2. ce n’est pas écolo (toi même tu sais que prendre EasyJet à tout bout de champ, c’est mal)
  3. c’est franchement obscène (ambiance la revue de kenza salut nous sommes riches et beaux voici nos photos de vacances à ibiza)

Cependant et malgré toutes ces critiques légitimes, je crois être allé dans plein de chouettes endroits dans ma vie (ouai je me la pète) et comme ça me saoule de créer des albums photo en bonne et due forme afin de transmettre mes souvenirs à d’hypothétiques petits-enfants, je me suis dit que j’allais en faire des posts de blog (n’hésitez pas à grogner dans les commentaires si vous n’êtes pas contents).

Aujourd’hui, nous parlerons des îles Lofoten.

Point géographie: les Lofoten sont situées au nord de la norvège, après le cercle polaire. Pour y accéder, vous avez la solution gros sale (arriver en jet privé à Leknes) ou la solution gros routard fauché (se taper 22h de train depuis Oslo). Les Lofoten se visitent aussi bien l’été (pour faire du surf) que l’hiver (pour faire du ski).

Bon alors je tiens à vous prévenir: si vous faites partie de la catégorie de personnes qui ne supportent pas de sauter la case « douche » plusieurs soirs de suite, vous pouvez oublier cette destination de vacances. Vous allez en effet vous heurter à deux problèmes de taille: a) la vie en norvège est chère et il est fort probable que vous ayiez grillé toutes vos économies juste pour arriver aux Lofoten. En état de sous-nutrition, après vous être nourri exclusivement d’un combo saumon-nougati-bananes pendant 15 jours, il est probable que votre mâle vous refusera la pièce nécessaire pour accéder à la douche du camping, sous prétexte d’austérité budgétaire b) de toute façon l’eau est froide et pour des raisons de non-gaspillage le jet est souvent limités à 2 min max par personne (ce qui ne laisse pas le temps de se faire shampoing, après-shampoing et masque). Astuce de blogueuse mode: profitez de cette occasion pour devenir moche (vous pourrez toujours faire un post sur cette expérience révolutionnaire).

Pourquoi est-ce cool de visiter les Lofoten?

img_7439

ça vous changera des rafale et des sacs lvmh et en plus ça vous permettra de faire plein de blagues graveleuses à votre tendre moitié

img_7606

  • Car le soleil ne s’y couche jamais en été

Franchement si vous voulez passer une nuit top sexy romantique avec votre mâle pas la peine d’aller réserver un hôtel de luxe à Bali: il vous suffira de camper sur la plage et de regarder le soleil rebondir à l’horizon. Avantages bonus: a) le camping sauvage est autorisé en norvège (donc vous ne vous ferez pas réveiller avec des chevrotines dans le cul comme en corse) b) il n’y a pas de tiques à cette latitude (avis aux hypocondriaques qui ont peur d’attraper la maladie de lyme).

img_7977

img_7924

img_8067

  • Car les paysages sont tellement beaux qu’ensuite vous ne voudrez plus rentrer à la maison

C’est le mélange parfait entre la montagne et la mer – un peu comme si vous aviez la Bretagne et les Alpes réunis au même endroit. Bonus du chef: les fleurs et la végétation abondantes du fait du Gulf Stream qui passe dans le coin et crée un microclimat.

img_8235

img_7765

img_7955

img_7381

img_7374

l’endroit idéal pour méditer sur la vie et faire une digital détox quoi

Voii voilou, j’espère que cet article vous aura donné envie d’arrêter de larver sur internet et d’aller explorer le vaste monde. La semaine prochaine, nous parlerons de Kyoto!