Je sais que j’avais promis "la suite demain" et que vous, lecteurs fidèles et si nombreux sur ce blog êtes tellement déçus que depuis, vous gisez en position fœtale au fond de votre lit en brâmant "PLUTÔT CREVER QUE DE ME LEVER PARCE QUE VOUS ME LE DEMANDEZ LAISSEZ-MOI MANGER MA BANANE"…mais je suis une blogueuse active et débordée voyez-vous (et j’étais trop occupée à manger du beurre de cacahuètes en me léchant les coussinets).

Aujourd’hui donc, une liste de blogs à la fois douillets et rigolos, tenus par des journalistes névrosés free-lance, des artistes incompris et des justiciers en slip.

Simone de Bougeoir: alors je suis un peu désolée de l’écrire, mais le dernier article de ce blog s’intitule:

"Fin. Merci à tous pour vos messages. Je vais mieux, ne vous inquiétez pas, je n’ai simplement plus envie d’écrire sur ce blog"

Bon alors dit comme ça ça fait très Valérie T. venant de se faire larguer par François et fuyant en Inde sous les flashs des paparazzis, mais il se trouve que ce blog était initialement très rigolo, plutôt bien écrit et très axé "culture moderne débile" (vous serez donc servis si vous aimez à la fois Céline Dion et les vidéos de chat, comme moi). ça me fait penser à un autre blog qui ne mérite pas son paragraphe à part quand même car il ne faut pas exagérer mais qui s’appelle "Le Professeur Debbie vous aime". C’est rigolo aussi, mais par contre on ne peut pas le lire trop longtemps parce que le fond rose criard pète les yeux et qu’il y a plein d’images pas du tout "lieu de travail friendly".

Girls and Geeks: j’aime toujours (nous reviendrons sur ce "toujours" qui donne une tournure inquiétante à la phrase) car on y trouve 1) des images débiles trouvées sur internet 2) des anecdotes marrantes sur l’accouchement et les enfants 3) parfois des articles un peu profonds sur les Enjeux qui Agitent Internet Aujourd’hui et 4) des paragraphes déculpabilisants sur la glandouille et la vie des journalistes précaires. CEPENDANT, parfois je suis pas content parce que je trouve que cette mode de faire des livres à partir d’articles de blog, ça craint du slip et c’est une insulte à la littérature (mais je suis un être aigri)

Elixie: encore un roux (faut-il y voir un complot?), mais sans les problèmes capillaires cette fois. C’est vraiment LE blog douillet par excellence, dans lequel on rentre en toute confiance avec son pyjama en pilou et sa tartine de beurre salé à la main, en sachant qu’on ne pourra pas être déçu. Et si je devais me lancer dans un seul qualificatif grotesque & exagéré pour décrire le contenu de ce blog, je dirais que c’est celui d’un Hunter Thompson français à tâches de rousseur, sans le côté "drogues et pamplemousse" (oui car je ne sais pas si vous savez, enfin moi je trouve cette anecdote plutôt intéressante, mais Hunter Thompson mangeait PLEIN de pamplemousses. Tous les jours. C’était sa nourriture de base. Hé ouai).

IMG_20140610_233655-e1406191543453

Diastème: il parait que cette personne (un mâle! le premier de notre liste!) écrivait pour le magazine 20 ans – j’en parle donc comme d’un fait préhistorique car je ne savais pas lire à cette époque, je suis un chiot de lait moi encore. Du coup quand je lis son blog, je me sens nostalgique d’une ère que je n’ai pas connue et je ne sais pas pourquoi… et puis j’ai envie de recopier plein de passages dans un petit carnet et de les relire dans les moments où ça va pas.

"La plupart des émotions, on ne nous les apprend pas. Il n’y a pas de cours d’émotions, ni de cours de sentiments à l’école, tout ce qu’il y a d’important dans la vie on ne nous l’apprend pas à l’école, on l’apprend dans la vie. L’amour, la mort, la haine. La jalousie, la rancœur, le dégoût. La folie, la tristesse, le bonheur. Le désespoir. Ce sont des sentiments, des émotions, c’est ce qui fait de nous des hommes. Au fil des années, on commence à comprendre, à connaître, on a déjà ressenti ça. Parfois un sentiment nouveau nous envahit, on est surpris, on ne connaît pas. Plus on vieillit et plus c’est rare, mais ça arrive, On a déjà aimé quelqu’un, mais pas comme ça. On a déjà été blessé, mais pas comme ça. On a déjà été heureux, mais pas comme ça. Ce sont des nouvelles émotions, bonnes ou mauvaises, ça nous fait battre le cœur autrement. On se dit que la vie est bien faite, on se dit qu’on ne connaît rien à rien, on se dit que Jean Gabin avait raison : on sait qu’on ne sait jamais."

Solange te parle: peut-être que l’évocation de son nom vous fera brâmer comme tous les néo-hypes qui peuplent le terrifiant tumblr "Solange te parle pas" – si c’est le cas, j’aimerais que vous quittiez d’office ce blog CAR NOUS N’ALLONS JAMAIS NOUS ENTENDRE OK. Malgré les défauts évidents des vidéos de Solange (cheveux sales, voix de mémère quand elle parle à son chien moche sans poils, adoration pour Lars van Trier, diction pénible, tendances nudistes), sa page youtube est pourtant le meilleur endroit dans lequel vous réfugier si vous souffrez d’un exéma génital et que tout sens de la vie vous échappe. Je porte une affection démesurée à Solange, parce qu’elle a des grosses joues de hamster, qu’elle fait du yoga, est inadaptée au monde moderne, vit cloitrée dans son appartement et est en semi échec professionnel.

"Entre toi et moi…cette vie n’est pas sérieuse. Faire comme dans la vie ne m’intéresse pas. Parce que la vie me pèse. Donc j’aime faire autrement que dans la vie. Je pense qu’on accède à des plaisirs très subtils et gratifiants quand on accepte d’être déstabilisé par des choses qui nous sont un peu étrangères. Entre gens sensibles, j’ai l’impression que la diction, l’élocution est un meilleur véhicule de mon amour vers toi que le thème, le sujet, le contenu"

1530370_530850783688503_642052446_n

Chroniques judiciaires: si comme moi vous aimez vous insurger sur des trucs révoltants….bref téléphonez moi. J’affectionne énormément les blogs contenant des comptes-rendus de procès, je ne sais pas pourquoi. Je crois qu’en fait je trouve ça bassement RIGOLO. Exemple, trouvé sur le fil twitter de Maitre Eolas à propos d’une femme qui s’est fait violer par son voisin pendant 1 mois de la façon la plus violente qui soit mais qui continuait à lui ouvrir la porte:

"La victime est terrifiée par lui et explique être gentille avec lui en espérant qu’il deviendra gentil. NB : mesdames, ça ne marche jamais".

Le problème, c’est que les blogs judiciaires sont en général tenus par des avocats, et que ces personnes ont de toute évidence en gros souci avec le concept de concision (oui Maitre Eolas, ENCORE TOI). Une alternative à ce fléau est donc le blog tenu par Pascale Robert-Diard, journaliste au Monde. Un blog délicieusement désuet et attachant:

- "Pourquoi avez-vous décidé de tout quitter?", lui demande l’avocat général.

- "J’ai pas tout quitté, j’avais rien.

Si, comme moi, votre travail salarié est débilisant (mais que vous êtes quand même obligé d’y aller car… vous même vous le savez), je vous conseille la lecture des blogs suivants afin de garder foi en l’humanité (surtout que c’est pas pour dire mais il traine sur internet des blogs QUI CRAIGNENT FRANCHEMENT DU SLIP et qu’il faut à tout prix éviter mais nous y reviendrons un autre jour). Pourquoi a on besoin de blogs à lire au coin du feu? Car ce sont les derniers remparts de la civilisation. Ne me jugez pas, je m’identifie à Mr Gustave dans The Grand Budapest Hotel:

"You see, there are still faint glimmers of civilization left in this barbaric slaughterhouse that was once known as humanity. Indeed that’s what we provide in our own modest, humble, insignificant. way…oh, fuck it."

Classons peu, classons bien, classons par catégories (car nous avons des petites tendances autistes), et commençons par les blogs de mode.

Pourquoi commencer par eux? Simone de Beauvoir nous regarde-elle d’un air désespéré à l’heure actuelle? Faut-il investir dans un rasoir anti-bouloches quand on porte des pulls de mémère en cachemire? Alors OUI, les blogs de mode c’est mal, ça pousse à la surconsommation et ça développe plein de névroses chez les jeunes filles en fleur (et pas que). Mais la quête de beauté est quand même une noble préoccupation dans la vie (ce n’est pas moi qui le dis, c’est Platon) et le monde ne se résume pas au lénifiant blog de Betty (je ne mets pas le lien, ça me fait souffrir rien que d’y penser). Or donc:

Balibulle: je sais ce que vous allez me dire. grugrugru nous on lit pas Elle dans notre appartement parisien avec notre carlin sur les genoux, nous ne sommes pas des femmes matures, nous n’aimons pas les imprimés, pourquoi nous infliger la lecture de ce blog..? Je répondrai, je vous comprends, mais essayez un coup pour voir. Il est vrai que la plupart des préoccupations de cette femme (genre créer une bibliothèque virtuelle regroupant tous les imprimés de ses vêtements afin de trouver les meilleures combinaisons possibles) m’en touchent une sans bouger l’autre, mais je dois avouer être sensible à deux choses chez elle: 1) son côté control freak (rationalisation de la garde robe, intellectualisation à outrance de l’acte d’achat, paranoïa organisationnelle) et 2) son côté "je suis blogueuse mode mais je ne suis pas CON OK". C’est bien écrit et c’est agréable de lire une pensée intelligente sur des névroses qui en général n’en sont pas (mvoyez quoi?)

topshop_jw_anderson_turtle_skirt_sharp

Café Mode: c’est un peu pareil (dans le genre femme parisienne établie), sauf que cette personne est rousse et a de toute évidence de gros problèmes capillaires. Déjà, je trouve ça attachant. Ensuite (et malgré les problèmes capillaires), je trouve qu’elle a une sorte de dignité & froideur bourgeoise que j’aime assez, parce que ça tranche avec tous les blogs de mode habituels où on y pratique une novlangue terrifiante à base de "mes produits chouchous du moment", "cocooning", "ces chaussures sont une tuerie" ou "je vous présente mon nouveau bébé". Géraldine Dormoy est une femme digne. C’est le genre de femme qui prend comme résolution de nouvelle année "d’agir avec élégance":

"plus ça va, plus l’élégance me semble davantage une question d’attitude que de vêtements. Céder une place dans le métro au lieu de se jeter dessus, sourire aux gens dans la rue, saluer des personnes qu’on croise pour la dixième fois dans son quartier, veiller à ne pas dire du mal de quelqu’un… Voilà ce que je trouve empreint de chic aujourd’hui. Je ne suis pas toujours super chic, loin de là, mais l’élégance, la vraie, me semble un bel idéal pour 2014."

geraldine-dormoy-chez-donato

 

Shooooes: alors oui je sais, je viens de dire que je détestais les blogs fifilles où on emploie plein de mots hystériques, et je me contredis en direct car Shooooes (comme l’indiquent les quatre o du titre) est un blog un peu porté sur la tequila et les fanfreluches. On y voit des paires de chaussures très chères et très importables et on pourrait vite se demander: "à quoi bon?". Mais en vrai c’est un blog vraiment intéressant pour quiconque est passionné de chaussures (et même pour les autres). C’est agréable parfois de se trouver happé par un sujet auquel on pensait être tout à fait hermétique non? (évidemment, si vous êtes actuellement en terminale, je vous conseille de chercher à vous passionner pour les mathématiques)

 

mathilde-shooooes

 

Timai: c’est pareil: on y hurle et on y utilise des mots terrifiants (tels que "j’ai pleuré sa mère", "so fresh!", "peps" ou "wesh") MAIS: 1) Timai est "color designer" (oui c’est un peu hype) et elle s’intéresse à la couleur et aux émotions qu’elles nous procrurent… elle a écrit un texte très joli sur le bleu. Et 2) je veux pas faire ma maligne genre moi aussi je me maquille comme ça en toute simplicité, mais je trouve le tutoriel pour se faire des yeux de chat SUPER CHOUETTE:

 

 

Annie Jaffrey: il est notoire que les vidéos de beauté sur youtube sont des fosses à purin à ciel ouvert, mais la chaine d’Annie Jaffrey c’est pas pareil. Annie Jaffrey elle est belle. Mais vraiment belle, du genre une beauté ouverte, réconfortante, qui te prend dans ses bras et qui te dit que dans la vie la beauté vient de l’intérieur et qu’il faut être positif ET manger des légumes crus. Car oui, Annie Jaffrey (c’est mon petit côté bobo hippie vivons nus dans les bois) a décidé de devenir une youtubeuse beauté BIO. Alors je sais, on peut pas se nourrir que de fruits des bois on va avoir des carences, et puis se faire des masques visage avec du miel de manuka sachant que ça coûte 50 euros la boite et que ça vient de Nouvelle Zélande, ça craint du slip…je sais tout ça, mais juste, cette personne est apaisante et respire la bonté. Et il y a si peu de gens sur terre qui ont dans les yeux cet air sincèrement gentil que ça vaut le coup de regarder (et puis aussi comme ça vous commencerez enfin à manger des brocolis).

1499508_567192336688268_366807542_n

Bleubird: bon ensuite j’arrête promis. Bleubird c’est encore un blog en anglais; c’est une mère au foyer qui vit avec ses quatre enfants et son mari barbu aux Etats-Unis, qui fait des gâteaux à la carotte, mange bio (oui encore), porte des vêtements vintage super cools et donne plein d’idées de design/aménagement de la maison. ça donne envie de vivre comme les hipsters du magazine kinfolk, j’avoue que j’y suis assez sensible. Et puis aussi, je dis ça je dis rien, mais son mariage avait l’air SUPER CHOUETTE.

6a00e554f1ae938833015432937f72970c-800wi

(la suite demain)

il y a un homme bedonnant qui arbore fièrement un pull-over loutre, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, avec une désintérêt remarquable pour sa propre personne. Je pense que ça vaut le coup d’être raconté car a priori, en 2014, quiconque travaillant dans une banque ET portant un pull-over loutre ne pourrait être qu’un affreux hipster tentant de se faire remarquer par ses vêtements trop chers, vintage, d’inspiration Wes Anderson. L’homme au pull-over loutre, au contraire, est grassouillet, crado, travaille de toute évidence au service informatique, porte des jeans trop larges, a une moustache grise et le port de tête caractéristique de quelqu’un qui ne porte pas de vêtements pour leur côté humoristique ou esthétique, mais pour leur confort. Il est évident en le voyant qu’il a certainement hérité de ce pull-over loutre lors d’un vide grenier obscur organisé par son neveu, et qu’il l’a adopté sans se poser la moindre question, parce que c’était pratique et que ça lui rappelait d’ancienne parties de pêche à la mouche (et de pêche à la fesse). J’aimerais lui parler mais crains d’être déçue (il est comme les trouvailles d’internet pour bien commencer la semaine: on est content d’avoir sa petite dose de loin tous les 7 jours mais pas plus car un verre ça va trois verres bonjour les dégâts).

Image

Que dire de plus?

"J’ai en général un mode de vie très nocturne, principalement parce que la lumière du soleil ne me réussit pas. Les couleurs vives, quelles qu’elles soient, me dépriment en fait, et mes humeurs sont plus ou moins inversement proportionnelles à la clarté du ciel. En fait, ma devise personnelle a toujours été que tout bon côté a forcément sa part d’ombre. Donc je programme mes courses à faire le plus tard possible, et j’ai plutôt tendance à émerger en même temps que les chauves-souris et les ratons laveurs, au crépuscule." – Glenn GOULD

1. Les femelles portant des baskets New Balance avec un collant noir et une jupe. Les New Balance, c’est moche depuis le collège,  ça a une forme vaguement ovale et aplatie qui ne ressemble à rien, ça a des couleurs déprimantes tel que le gris ou le violet et SURTOUT, ça aborde un N du plus mauvais goût.

2. Les mollusques de compétition arborant tout l’attirail du cycliste urbain hyponcodriaque (casque rond de tortue, lumière clignotante accrochée à la fesse gauche, pantalon imperméable quand il y a trois gouttes dans l’air, grognements étouffés lorsqu’on les double) ET qui fument en roulant.

3. L’expression: "le millefeuille territorial"

4. L’article "How to Wash Your Face", sur le blog de Garance Doré. C’est une interview de "la reine des expertes en soin du visage, Joanna Vargas". On peut notamment y lire:

"l’exfoliant, c’est vital pour avoir une belle peau. Au printemps, en été et à l’automne, on exfolie deux fois par semaine. En hiver, une fois par semaine suffit. [...] Je préfère les exfoliants qui contiennent des enzymes et de l’acide lactique"

ou

"je conseille de laver une peau sèche avec des mouvements circulaires ascendants, pour stimuler la circulation et l’afflux d’éléments nutritifs. Si vous avez une peau qui a tendance à bourgeonner, je vous conseille de se laver le visage avec des mouvements circulaires descendants, pour aider la peau à évacuer les toxines et les résidus"

et ENFIN (si vous n’avez pas déjà interrompu votre lecture, terrorisé, car depuis des années vous vous nettoyez le visage avec un mouvement ascendant car c’était ce que votre Môman vous avait appris!)

"Moi, j’aime bien les produits nettoyants qui contiennent un agent exfoliant. Le mien contient de l’arabinogalactane, un ingrédient naturel dérivé du mélèze. Il régénère mieux les cellules que l’acide lactique ou glycolique, et en plus, il a des vertus anti-inflammatoires. [...] En gros, au quotidien, tout le monde a besoin d’une bonne exfoliation et de régénérer ses cellules".

Nous attendons avec impatience l’arrivée du mois de mai.

1f109526223b46cedbc2144faaf37e5a

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.