Ce blog n’est, comme vous le savez, que paix et amour. MAIS aujourd’hui, je sors ma cape de super grugru. Car il y en a marre de lire des âneries sur le Danemark sur les blogs de mode (##j’aime le minimalisme nordique #les trucs en bois c’est ma passion #ils sont forts ces danois ETC). Je vais donc tenter de rétablir la vérité au sujet de ce PAYS.

1) LA LANGUE

J’avoue, s’attaquer à la langue danoise, c’est un peu comme tirer sur une ambulance, mais il faut commencer un peu avec des truismes parce que ce blog n’est pas non plus 100% subtil ok.

Ce n’est pas tant l’alphabet qui est un problème avec les danois (tout le monde connait les o barrés depuis la lecture d’Astérix et les Vikings) que leur putain de prononciation. On ne comprend RIEN quand ils parlent – et je ne dis pas ça parce que je suis un connard d’étranger ok. Même les danois entre eux ne se comprennent pas, et c’est pourquoi la phrase qu’ils utilisent le plus souvent est sans conteste:

HVAD FOR NOGET

(traduction pour les non-bilingues: « QU’EST-CE TU MDIS TOI » ou « QU’EST-CE TU BAVES ? »)

Le danois n’est pas une langue poétique. « Lune de miel » se dit « hvedebrødsdage » (traduction: « jours de pain blanc »). Pour trinquer on dit « Skål« , qui est un dérivé du mot « skull » (crâne) car il parait qu’autrefois les vikings trinquaient dans des crânes de loup. Et enfin « hot dog » se dit « fransk dog » et cela fait bondir ma fibre Marine Le Pen: comment peut-on prétendre que les hot dogs sont une spécialité française nom d’un rat?

2) LES ENFANTS

Ce sont des trolls.

Ils sont sales, ils sont cons et personne ne peut rien leur dire car bin vous avez vu Jagten quoi.

L’autre jour j’étais dans le train, et je tentais de trouver la paix intérieure malgré le bordel ambiant (je me trouvais sur un strapontin dans le wagon famille: grave erreur). A ma gauche, un troll mangeant une glace. Une glace italienne du meilleur gout, ayant abondamment coulé sur ses vêtements – tellement abondamment que même moi qui ne suis pas un modèle de propreté, je me suis dit qu’il était bon pour un nettoyage express dans les wc dès qu’il aurait fini le massacre. Sa mère, munie d’un pantalon de pyjama léopard, avait pas l’air plus inquiète que ça. Quand le troll a commencé à se lécher les doigts, elle lui a jeté un regard absent (le genre de regard « tout roule »). Le troll a donc entrepris de se lécher intégralement. Le blouson. Le pantalon. Et même les CHAUSSURES. Je regardais ça l’œil affolé, me demandant si je devais intervenir, en pensant à toutes les bactéries toxiques que cet enfant ingérait puis j’ai pigé la stratégie maternelle : il venait de se nettoyer tout seul.

Ouai parce que les mères danoises, elles sont plutôt du coté de l’efficacité si vous voyez ce que je veux dire. Notamment dans le choix des poussettes : ce sont, en toute simplicité, de tanks urbains (avec roues crantées pour mieux conquérir le trottoir). Pour y mettre leur gamin de 5 ans qui pourrait très bien marcher tout seul au lieu de faire chier tout le monde dans le bus avec sa PUTAIN de poussette ÉNORME qui prend toute la place.

3) L’ECOLOGIE

HAHAHAHAhahahaaa non.

Alors oui, il y a des éoliennes et des vélos et des boulangeries bio où on peut acheter du pain noir aux graines de tournesol MAIS les danois sont des putain de consuméristes, ça me hérisse les poils du dos rien que d’y penser. Pas étonnant que les blogueuses mode kiffent ce pays vous me direz, c’est un exemple parfait de « si tout le monde consommait comme moi on aurait besoin de 10 000 planètes mais je fais des efforts quand même regardez tout ce que j’ai acheté est super cher et a un label écolo ».

Il y a un truc qui me saoule par exemple, c’est les étiquettes « stop pub » sur les boites aux lettres. En France: c’est facile: on colle son étiquette en toute décontraction du slip, avec du scotch gras et si possible un sous-titre agressif à destination du facteur, et ensuite on peut vivre en paix car on sait QU’AUCUNE pub ne franchira la barrière.

Au Danemark, ça se passe pas comme ça. Il faut posséder un autocollant officiel (et homologué par la Poste) si on ne veut pas recevoir de pub. Ou est le problème me direz vous? Collons ce putain d’autocollant et retournons manger du beurre de cacahuètes. Mais: 1) l’autocollant en question est payant 2) il faut demander un nouvel autocollant tous les ans 3) dans tous les cas, autocollant ou pas, le facteur s’en battra la rate et fourrera votre boite aux lettres quotidiennement de pubs pour des saucisses 4) si vous décidez d’être un rebelle qui colle un mot agressif sur sa boite aux lettres pour faire cesser cette situation le syndic vous fouettera.

reklame-nejtak-skilte

ici par exemple personne n’a le bon autocollant donc tout le monde l’a dans le cul

 

Pour aller plus loin:

(1) « La Suède est-elle en train de créer une génération de petits cons? » – Slate (marche aussi pour les enfants danois)

(2) « Martin Weill au Danemark » – Le Petit Journal du 25/09

Un métier d’avenir à Londres: tueur de renard.

« En Angleterre (et au pays de Galles), la chasse à courre est interdite depuis 2004, mais tuer un renard au fusil dans son jardin est parfaitement légal. Et comme les 10.000 renards qui vivent à Londres ne sont pas aimés de tous, certains résidents n’hésitent pas à appeler des tueurs professionnels. Le New York Times a rencontré Phil, un plombier qui arrondit ses fins de mois en tuant des renards dans les jardins privés. Ses prix sont plutôt raisonnables: les familles, écoles ou clubs qui font appel à ce sniper spécialisé payent environ 100 euros pour un renard tué, et 63 euros par renard supplémentaire. Il arrive en effet que Phil tue quatre renards en une nuit dans un même jardin.Si Phil s’est lancé dans la chasse aux renards urbains, c’est pour se venger: le cochon d’Inde de sa fille a été décapité par un renard »

Il est grand temps de retourner vivre dans les bois.

7e64937574a04671e1dc1ac8e9c53d83

Je ne pense pas que les gens qui sont vraiment élégants se soucient tant que ça de leur élégance.

- Jean Tuitou

Cet article s’annonce d’ors et déjà complètement mensonger CAR il se trouve que j’ai la truffe humide depuis ce matin et que je crois bien que j’ai chopé le rhume.

Néanmoins, comme je suis, comme tous les blogueurs, quelqu’un de foncièrement malhonnête, je vais quand même vous exposer en détail mes astuces pour ne pas tomber malade au mois de Décembre (oui je sais le sujet fait très blog de mode, j’en ai honte mais j’explore de nouvelles pistes éditoriales…)

1) MANGER DE L’AÏL CRU

Votre entourage ne vous remerciera pas mais il faut tenter des expériences extrêmes pour être en forme.

Avant toute chose, je tiens à vous préciser qu’il n’est pas conseillé de manger de l’aïl cru sans accompagnement (de la même manière qu’il n’est pas conseillé de se mettre un aïl cru dans le vagin pour soigner ses mycoses) (je le précise car je suppose que si vous êtes tombés sur cette page c’est que vous étiez sur Doctissimo avant). Ma petite ASTUCE, c’est donc de mélanger l’aïl cru (coupé en morceaux) avec de l’huile d’olive, des herbes de provence et du fromage de chèvre. Les plus hypocondriaques d’entre vous pourront rajouter des algues, c’est délicieusement exotique.

2) GLOPPER DU L52

Je n’ai même pas été payé pour parler de ce truc (et c’est bien dommage car je suis une blogueuse vénale). Le L52, malgré son nom chimique, est une solution homéopathique qui se présente sous forme de gouttes et qu’il est conseillé d’ingérer à distance des repas (ne me demandez pas pourquoi. C’est de L’HOMÉOPATHIE). Je sais que vous ricanez sous cape mais quand vous commencerez à tousser convulsivement sans pouvoir vous arrêter vous serez bien contents d’avoir des gouttes d’eucalyptus à portée de coussinet.

3) ACHETER UN MANTEAU D’HIVER FOURRE EN PLUMES DE CANARD

Car les canards…slurps ronron.

Plus sérieusement, on sait toujours comment ça se finit avec les manteaux classes en laine: ces trucs coûtent 600 boules et au final on se gèle quand même les couilles quand on fait du vélo car ça n’a pas de fermeture éclair. La solution: la doudoune fourrée. Peu élégant certes, risque de ressembler à un boudin géant certes, mais chaleur optimale.  ATTENTION tout de même à ne pas choisir une doudoune écolo unfriendly type Canada Goose qui massacre des coyotes juste pour que des femelles grassouillettes puissent se la péter avec leur capuche à poils.

4) SE LAVER LES MAINS MANIAQUEMENT

J’avoue ne pas avoir respecté scrupuleusement ce dernier conseil – et la fureur divine s’est abattue sur moi comme vous pouvez le constater, parce que plus j’écris cet article et plus j’ai la fièvre. Si vous ne voulez pas passer 10 min à chaque fois que vous allez aux wc à vous récurer les tentacules dans leurs moindres recoins, vous pouvez opter pour la solution « gros sale mais efficace », qui consiste à ne pas utiliser de savon mais le pshitt à l’alcool qui pue là. En 10 secondes le truc est torché et on se sent propre comme un sou neuf.

5) HIBERNER

Est-ce que les ours sont malades en hiver? Non. Et vous savez pourquoi? Car ils hibernent.

016

je vais me coucher salut

“Eric Schmidt est une personne agréable, au sens où le sont la plupart des milliardaires. On ne devient pas milliardaire sans se faire des amis. Obama aussi a l’air sympa mais il décide d’exécutions extrajudiciaires tous les mardis, et il a lancé plus de poursuites contre les lanceurs d’alertes que tous les présidents précédents réunis. Le problème, ce ne sont pas les personnalités. C’est la structure, le modèle économique et social, et la matrice idéologique dans laquelle naissent ces décisions.”

- Julian Assange, à propos de sa rencontre avec le PDG de Google

La liste qui va suivre est un peu putassière mais à force de lire les articles de Jérôme Canard tous les mercredis dans le bain il est facile de développer un état d’esprit « tous pourris » à l’égard des politiciens. Alors que NON! Certains d’entre eux sont de braves bêtes tout de même.

1) CÉCILE DUFLOT

Oui je l’avoue, la principale raison pour laquelle j’apprécie Cécile Duflot c’est sa robe à pois, sujet de tant de controverses machistes hinhin.

1692880-cecile-duflot-sifflee-a-l-assembleeVous avez vu ce mollet grassouillet et triomphant?

J’aime bien aussi Cécile Duflot parce qu’elle ne perd jamais une occasion de brâmer quand elle doit débattre avec quelqu’un à la télé et ça me rappelle les repas familiaux ou il faut élever la voix et être de mauvaise foi pour se faire entendre.

2) FLEUR PELLERIN

Car Fleur Pellerin est classe, Fleur Pellerin est belle et Fleur Pellerin sait se mettre du rouge à lèvres sans déborder sur les babines… tout le monde ne peut pas en dire autant.

fleur_pellerin1J’aime bien Fleur Pellerin parce qu’elle a l’air de s’en battre la rate d’à peu près tout; elle va droit au but (comme l’OM) en silence. La seule polémique qui lui a frôlé le coussinet, à ma connaissance, c’est cette stupide affaire Modiano. SÉRIEUSEMENT? Comment ne pas avoir remarqué le tact de cette personne qui n’osait pas dire qu’elle trouvait le prix Nobel de littérature 2014 chiant à mourir et qu’elle évitait ses livres comme la peste bubonique afin de ne pas sombrer dans la dépression?

3) NKM

Car j’adore cette photo (oui je suis faible, oui je lis Paris Match)

nathalie-kosciusko-morizet-spokesperson-for-france-s-president-and-ump-party-candidate-for-the-2012-french-presidential-elections-nicolas-sarkozy-attends-a-political-rally-in-dijon_4856425Je ne comprends pas pourquoi NKM continuer à trainer avec ces vieux crocodiles de l’UMP (NKM est rousse, NKM est wild)

4) ANGELA MERKEL

(vous avez vu comme on se déplace, subtilement mais sûrement, vers la droite de l’échiquier politique?)

Politiquement, Angela Merkel est source de grognements amplement mérités, mais je ne peux pas m’empêcher de ressentir un attachement profond pour elle depuis que je sais que le jour de la chute du mur de Berlin, elle ne s’est pas précipitée faire des tags avec une crête de punk: elle est allée au SAUNA.

article-2302273-19056577000005DC-236_634x549(ouai et son mari porte des slips de bain et des tongs et pourtant ils n’ont toujours pas divorcé)

Et puis je me dis qu’avec tous les vieux phallocrates que compte le Bundestag, sa vie ne doit pas être facile tous les jours quand même.

5) MARINE LE PEN

Oulala oui je sais ça va – profitons de cet article afin de lancer une discussion philosophique sur le FN et l’humour. Peut-on rigoler au sujet de Marine Le Pen?

Moi, je dois l’avouer, à chaque fois que j’entends sa voix de camionneur à la radio, une part inavouable de mon être frétille de jubilation – parce qu’elle n’est jamais d’accord avec rien et qu’elle répond systématiquement « NON » à chaque question qu’on lui pose. Avec Marine Le Pen, c’est simple: tout le monde est corrompu, tout ce qui se passe est un scandale et les français ne mangent pas assez de faisan au porto. (et là vous faites votre bobo horrifié par ce que je viens d’écrire mais dans le fond si elle n’existait pas elle vous manquerait un peu quand même)

Marine Le Pen

« Il y a sur Internet un phénomène que l’on connaît depuis les débuts: la conversation est parfois rapidement accaparée par des hordes de dépressifs, assez peu nombreux, souvent insomniaques, pas forcément très malins, et qui franchissent plus vite que les autres le fameux point Godwin »

- Article de Rue89 au sujet des trolls dans les commentaires.

Nous sommes d’accord, c’est le pire titre de toute l’histoire de la blogosphère, mais j’ai la diarrhée ce soir alors ne me cherchez pas OKAY.

Quand on rôde sur internet, grande est la tentation de manger du beurre de cacahuètes en regardant des vidéos de beauté MAIS nous savons tous qu’une telle attitude ne mène à rien dans la vie (sauf peut être au bourrelet central). C’est pourquoi, dans l’optique de mener une vie intellectuelle snob & enrichissante, je vous propose la liste suivante de podcasts & conférences – à écouter de préférence en épluchant des patates:

1) LE PARFUM, DES TEMPLES ÉGYPTIENS AUX TEMPLES DE LA CONSOMMATION, conférence à l’Institut Français de la Mode, Annick Le Guérer

Si comme moi vous n’avez pas un nez mais une truffe, et que vous ne savez même pas ce que ça sent, le patchouli, cette conférence risque d’être délicieusement exotique. Annick Le Guérer y fait  l’inventaire des parfums au fil des siècles, en racontant l’évolution de leurs usages et de leurs ingrédients.

Mon passage préféré est sans hésiter celui où elle aborde le sujet des ingrédients « animaux » entrant autrefois dans la composition des parfums: l’ambre gris, le musc et la civette. On y apprend notamment que l’ambre gris provient de l’intestin des cachalots. En effet, les cachalots sont de sales gloutons qui avalent sans mâcher, du coup, quand ils gobent des espadons, ils se font littéralement trouer le bide et sont obligés de sécréter de l’ambre pour colmater les dégâts – les résidus étant expulsés plus tard quand ils chient (oui les cachalots sont des êtres classes). C’est pour ça qu’on peut trouver de l’ambre gris flottant à la surface de la mer, ou près des cotes: vous le saurez la prochaine fois que vous sortirez votre tuba de plage.

2) ANAÏS S’EN VA-T-EN GUERRE, documentaire de Marion Gervais

Si vous avez un altermondialiste pénible dans votre entourage, il est fort probable que vous ayez déjà reçu plusieurs mails groupés vous enjoignant à regarder ce documentaire DE TOUTE URGENCE – et je sais que par esprit de contradiction, du coup, vous ne l’avez pas regardé, car vous détestez les tisanes bio et la Bretagne.

Il se trouve que c’est une grave erreur, car vous ratez 45 minutes de grognements continus clope au bec – et dieu sait comme c’est agréable de regarder quelqu’un d’aussi maigre râler avec autant de conviction.

anais-3

3) NEVER, EVER GIVE UP, conférence TED, Diana Nyad

J’ai un avis assez partagé au sujet des conférences TED. Elles ont un côté américain parfaitement insupportable, dans le genre « je raconte des truismes à l’aide d’un powerpoint dramatique et tout le monde m’applaudit comme si j’avais sauvé le monde ». Mais il y a quand même des trucs qui valent le coup d’être reniflés, notamment les conférences où il est question de DÉFIS SPORTIFS et D’AVENTURE (je suis un wild renardeau, laissez moi).

La première conférence que je vous conseille de regarder, c’est celle ou Diana Nyad, 65 ans, raconte comment elle a réussi à relier Cuba a la Floride a la nage, en 53 heures, malgré les requins et les attaques de méduses. C’était la cinquième fois qu’elle essayait et tout le monde lui avait dit que c’était impossible. Je ne vous cache pas que cette personne est sans équivoque mon modèle féminin dans la vie.

4) WHY DID I SKI TO THE NORTH POLE?, conference TED, Ben Saunders

Afin de rétablir la parité et de changer d’environnement géographique, je vous enjoins également à regarder la vidéo dans laquelle Ben Saunders raconte l’une de ses expéditions en ski au pôle nord. A l’âge de 26 ans, il est parti tout seul en Russie avec pour objectif de relier le Canada en passant par le pôle nord mais à un moment il a dû abandonner car la glace fondait trop et que ça devenait dangereux (j’espère que cette anecdote vous fait culpabiliser de favoriser le réchauffement climatique en achetant des kiwis de Nouvelle-Zélande chez Carrefour).

Je sais que vous vous demandez : pourquoi s’embêter avec des défis sportifs alors qu’on peut tranquillement finir le pot de nutella dans le canapé en regardant les anges de la téléréalité ?

« Why? For me, this is about exploring human limits, about exploring the limits of physiology, of psychology and of technology. And it’s also about potential, on a personal level. This, for me, is a chance to explore the limits — really push the limits of my own potential, see how far they stretch. And on a wider scale, it amazes me how people go through life just scratching the surface of their potential, just doing three or four or five percent of what they’re truly capable of. So, on a wider scale, I hope that this journey was a chance to inspire other people to think about what they want to do with their potential, and what they want to do with the tiny amount of time we each have on this planet »

Capture

5) LES YEUX DANS LES BLEUS, documentaire, Stéphane Meunier

Le documentaire susnommé satisfera les fouines car la caméra a eu le droit de filmer l’équipe de France de foot 98 à peu près partout pendant la coupe du monde : à la cantine, dans les chambres, dans les vestiaires et même dans les salles de bains – ce qui donne lieu à une scène digne d’un tutoriel beauté ou on voit Emmanuel Petit préparer consciencieusement sa queue de cheval avant un match. C’est un film qui réveillera chez vous un profond sentiment de nostalgie (la vie était tellement mieux sous Chirac), ainsi que votre fibre patriotique (utile en ce mois de novembre). Le film a été tourné juste avant que les footballeurs ne deviennent des stars internationales. Lizarazu a l’air d’avoir 14 ans et demi, Deschamps a une coupe de cheveux super ringarde et porte des slips taille haute, Zidane chante « on ira tous au paradis » et Aimé Jacquet brame « MUSCLE TON JEU ROBERT ».

A regarder en fin de week-end pour lutter contre le stress du dimanche soir.

yeuxbleus_petit

Le mois de novembre, c’est nul. Il fait froid, il pleut, votre manteau part en loques (mais vous avez la flemme d’en acheter un nouveau), vos collègues de travail ont tous décidé de se laisser pousser une moustache de pédophile en l’honneur du cancer de la prostate ET vous vous posez des questions culpabilisantes sur vos sourcils à cause de Garance Doré (OUI, ENCORE ELLE):

Avec l’âge, beaucoup de femmes perdent leurs poils de sourcil. Mais ça peut aussi arriver quand on dort toujours avec le visage du même côté sur l’oreiller. Dans ce cas, je conseille d’utiliser un sérum qui favorise la repousse des sourcils, comme le Brow Enhancing Serum Advances [C’est un sérum enrichi aux peptides qui favorise la repousse, mais prévient aussi la chute des poils. Les résultats apparaissent au bout de six à huit semaines. Tout le monde peut l’utiliser, mais vérifiez la liste des ingrédients pour voir si elle contient un produit auquel vous êtes allergique avant. A éviter aussi si une irritation apparaît après la première application]

Il est donc grand temps de se mettre en position fœtus dans le lit en compagnie de livres réconfortants – la liste suivante a été approuvée internationalement par tous les renardeaux:

1) LA BALLADE D’HESTER DAY, Mercedes Helnwein

Je l’avoue, je suis un peu jaloux de Mercedes Helnwein, parce qu’elle est rousse, qu’elle habite à Los Angeles et qu’elle possède une robe à carreaux qui éveille chez moi un profond sentiment de convoitise:

MercHelnwein_web

La ballade d’Hester Day est le livre que tout le monde aurait rêvé d’écrire tellement les descriptions qu’il contient sont pertinentes & rigolotes.

« Oncle Norman était ce genre d’homme impuissant qui a besoin d’une grosse maman pour lui essuyer la bouche après manger plutôt que d’une femme qui se balade sur des talons hauts. Et Margaret était exactement la personne qu’il lui fallait. Elle appartenait à cette catégorie de femmes qui en savent davantage sur le broyeur à ordures que le plombier. Elle savait quoi faire en cas de morsure de serpent à sonnette, comment cuisiner de mauvais repas avec beaucoup de protéines, comment faire tomber à genoux un homme qui lui aurait pincé les fesses et probablement aussi comment plaquer au sol un sanglier sauvage. »

C’est l’histoire d’Hester Day, qui vient d’avoir le bac et qui comme nous tous refuse d’aller à la fac parce qu’elle pressent que les études supérieures ne sont qu’une vaste fumisterie visant à étouffer dans l’œuf les rêves de maternelle et à se marier avec quelqu’un de pénible travaillant dans la finance. Hester Day décide donc de se casser en van et d’explorer l’Amérique profonde en compagnie de son petit cousin et d’un type ténébreux rencontré à la bibliothèque municipale. Je n’en dis pas plus, ce livre est tellement COOL que j’ai corné pratiquement toutes les pages – seul bémol: l’édition française vient juste de sortir et du coup il n’existe pas encore en poche (du coup si vous aussi ça vous fait chier de payer 25 boules pour un objet rectangulaire et massif prenant toute la place dans votre sac, je vous conseille d’attendre un peu).

2) SHEILA LEVINE EST MORTE ET VIT A NEW YORK, Gail Parent

Bon j’avoue, j’ai eu des petits doutes car ce livre était conseillé par le magazine LES INROCKUPTIBLES, et tout le monde sait qu’il faut fuir leurs journalistes comme la peste bubonique. Mais, il se trouve que c’est plutôt rigolo et que ça parle de youpineries, ce qui est parfaitement idoine pour un mois de novembre. C’est l’histoire de Sheila Levine, qui est grassouillette, vit à New York et que sa mère juive harcèle en continu car elle ne réussit pas à se marier. Rien de bien nouveau à se mettre sous le coussinet, mais toujours agréable à lire en robe de chambre en pensant aux femelles qui vivent l’enfer continu du shopping > régimes > recherches de mâle dans des soirées ennuyeuses où tout le monde mange trop de chips aux fromage > fornications ratées sur des lits qui grincent > mycoses plantaires.

- « Fais-moi plaisir. Inscris-toi sous S. Levine dans l’annuaire. On sait jamais avec tous ces cinglés dans la ville. Il y a des hommes qui appellent des filles pour leur dire des obscénités au téléphone. Alors écoute ton père et mets S. Levine. Comme ça, ils sauront pas si tu es un homme ou une femme ».

T’inquiète qu’ils le savent bien, Papa. Il y a que des filles au père angoissé qui mettent leurs initiales dans le bottin.

3) MOI, CHRISTIANE F., LA VIE MALGRÉ TOUT, Christiane V. Felscherinow avec Sonja Vukovic

J’avoue là c’est moins rigolo.

Je ne sais pas vous, mais depuis que j’ai lu « Moi Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée », cette image m’obsède.

fff23eqwidaskzxJ’avais lu le livre il y a très longtemps et je l’avais refermé avec un profond sentiment de malaise (ainsi qu’une certaine répulsion pour David Bowie et les toilettes carrelées). Il y avait un truc chez Christiane F. qui faisait que je la trouvais à la fois malsaine et fascinante. J’ai souvent pensé à son histoire.

Après la publication du livre, Christiane F. s’est retrouvée avec un joli pactole sur son compte en banque et a mené une vie à la fois mouvementée et crado – ce livre en est le récit est je le conseille à quiconque a encore une quelconque fascination pour le mode de vie des rock stars ou des hippies, ça vous calmera direct.

Ce livre n’a aucun intérêt littéraire et pourtant je l’ai lu d’une traite. Comme si il parlait d’une amie chère dont je n’avais pas eu de nouvelles depuis longtemps. En le refermant, je ne comprenais toujours pas Christiane F., mais je ressentais une forme d’apaisement – peut être parce qu’elle est toujours vivante.

« Fibrose. A 51 ans, je suis à l’étape d’avant la cirrhose. Depuis 1989, mon foie est enflammé en permanence. J’ai une hépatite C, génotype 1A, la souche la plus agressive qu’on puisse attraper en Europe. Je n’ai aucune idée de ou et quand je l’ai chopée. Je transpire en permanence, c’est insupportable, je suis toujours trempée, même par – 10. Et en été je ne peux pas porter de t-shirt à manches courtes, à cause de ces affreux boutons rouges sur mes avant-bras. On appelle ça un angiome stellaire. Et puis ma bouche en carton et la constipation, parfois je ne peux pas aller aux toilettes pendant plusieurs jours. Ou alors je passe la nuit à vomir parce que quelque chose est enflammé dans mon métabolisme – l’estomac, la vessie ou les intestins – et que je ne supporte plus les antibiotiques. En plus, depuis un ou deux ans, j’ai le ventre qui grossit parce que mon foie gonfle et que je fais de la rétention d’eau. C’est pas une vie. »

(je ferai lire ça à mes enfants plus tard en bonne mère juive culpabilisatrice pour les dégouter de la drogue)

4) MÉTHODE DE MUSCULATION AU FÉMININ, 80 EXERCICES SANS MATÉRIEL, Olivier Lafay

Parce que ça va bien 5 minutes d’avoir des bras de tyrannoaurus rex (je vous mets une photo pour illustrer parce que je sais qu’il y a des incultes dans le groupe) et qu’il est grand temps de faire des POMPES et des TRACTIONS. Et puis l’avantage de cette méthode, nous la connaissons tous: c’est qu’on est pas obligé de se trainer comme un mollusque à la salle de sport et qu’on peut faire les exercices sur le tabouret de salon tout en écoutant le masque et la plume.

T-Rex-Toilets

- « Comment ça se fait que Jean-Marie Le Pen ne vous ferme pas les portes du FN? »

- « Je ne sais pas. Je dois être brave type. On est gros tous les deux, je ne sais pas. Il y a un truc, cela ne s’explique pas. »

- Serge Moati, interrogé à propos de son documentaire sur la famille Le Pen

Aujourd’hui, nous allons aborder un problème de taille: le bourrelet central. Le sujet est polémique mais nous n’avons pas peur de nous faire mordre la fesse (comme Eric Zemmour).

Afin de délimiter le cadre de la discussion (et de bâillonner dès le départ les bramements indignés), nous éliminerons de notre propos les personnes souffrant de maladies chroniques ou hormonales, et nous nous concentrerons sur ce fléau de la société moderne: les filles grassouillettes au régime.

Vous la sentez venir la grosse contradiction?

Car les filles grassouillettes au régime:

  • se plaignent de subir des moqueries à cause de leur apparence physique (« les gros sont des exclus de la société moderne, des parias, que dis-je, des populations DISCRIMINÉES, à quand le gros-power afin que nous soyons enfin reconnus comme des êtres humains à PART ENTIÈRE? ») et réussissent, par un tour de force quasi mystique, à être odieuses envers les gens maigres (« non mais tu vois pour moi une femme c’est pulpeuse, comme Kim Kardashian, d’ailleurs sur les tableaux de Rembrandt tout le monde était grassouillet et nu dans l’herbe… c’est ça être une Femme! Avoir des formes! Pas comme ces sacs d’os de mannequins qui ressemblent à des planches à pain! »)
  • grognent en continu car elles ont l’impression de faire PLEIN D’EFFORTS pour maigrir et que ça ne marche JAMAIS. A les écouter, on a l’impression que malgré une vie monacale faite de squats, pompes et salades de concombres, rien ne se passe les gars (un peu comme si le fait d’avoir un bourrelet central était un truc totalement gratuit et indépendant de leur volonté, et n’avait aucun lien avec leur mode de vie de mollusque accro au nutella). Car la femelle grassouillette n’hésite pas à brandir les preuves de son intégrité sportive (selfie posté sur instagram en total look Nike juste avant d’aller faire 3 génuflexions sur son tapis de bain face à des vidéos youtube) et diététique (description par le menu de la rationalité scientifique sous-tendant le régime ducan, la secte paléo, les cochonneries hyper-protéinées de diet avenue)…et en général ce qui finit par arriver, on le sait tous: la femelle en question finit par se priver de cantine tous les midis (parce que l’été dernier pour le mariage de sa cousine elle a fait ça pendant 3 mois et nom d’un rat elle a perdu 5 kilos (elle avait aussi la peau du ventre qui pendait mais là n’est pas la question) et pourquoi ne pas retenter l’expérience?), du coup elle ère dans les couloirs aux alentours de 14h, le ventre vide, en grognant à qui ne veut pas l’entendre que sa vie est DIFFICILE, puis elle va s’acheter un gâteau (« ouai mais c’est pas un écart tu vois, j’ai compté le nombre de calories et c’est largement moins que si j’avais fait un repas normal »)

On en a marre des filles grassouillettes. Faites quelques chose, allez faire un stage en Somalie, faites enfin ce célèbre cours de sport où 30 minutes d’électrocution = 6 heures de sport effectif, et ARRÊTEZ

DE NOUS FAIRE CHIER.

De toute façon, c’était mieux sous Chirac.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.