POURQUOI EMMANUEL MACRON EST UN PETIT CACA SÉCHÉ

« On connaît des pensées imbéciles, des discours imbéciles qui sont faits tout entiers de vérités »

-Gilou Deleuze

Oh putain les amis l’heure est grave.

Vous avez vu les sondages de ce matin ? Il parait qu’Emmanuel Macron a été le candidat le plus convaincant lors du débat d’hier soir sur TF1. Alors comment vous dire ? Deux possibilités : soit a) les français sont cons, soit b) les sondages sont truqués. Il n’y a pas d’autre possibilité. Comment peut-on dire qu’Emmanuel Macron a remporté le débat ??? Il a été transparent du début à la fin. Il a pas été foutu d’avoir une seule opinion tranchée à propos de quoi que ce soit. Il a été tellement NUL que j’ai même été d’accord avec Marine Le Pen quand elle l’a interpellé à ce sujet (c’est pour vous situer le niveau de gravité du truc) :

-Vous savez quoi Monsieur Macron? Vous avez un talent fou: vous arrivez à parler sept minutes et je suis incapable de résumer votre pensée. Vous n’avez rien dit! Rien dit! C’est le vide absolu! Non mais moi, j’attire l’attention des français, quand même. Je voudrais qu’ils s’attachent à vérifier qu’à chaque fois que vous prenez la parole, vous dites un petit peu de ceci, un petit peu de cela, et jamais vous ne tranchez. On ne sait pas ce que vous voulez, et honnêtement, je trouve ça très inquiétant.

-Mais Madame Le Pen. Si vous n’avez pas compris: je ne veux pas pactiser, comme vous, avec Monsieur Poutine. Si vous n’avez pas compris, contrairement à vous, je veux une politique française forte mais responsable…

-Mais ça veut rien dire, une politique forte mais responsable!

-Contrairement à vous, je propose d’avoir une France forte dans une Europe que j’assume pleinement, c’est notre grand désaccord…

-C’est de pire en pire!

Comme vous l’aurez compris, je suis assez aigri par cette présidentielle (doux euphémisme). Et comme je soupçonne qu’il y a parmi vous des ectoplasmes qui envisagent de voter Macron, voici le top 5 des raisons pour lesquelles cela n’est pas une bonne idée.

macron-1

1.Emmanuel Macron se tape sa prof. Je m’en fous s’il y a des féministes dans la salle, insurgez-vous autant que vous voulez en mode « où est le problème avec les femmes matures », ça ne me fera pas changer d’avis. Qui se tape sa prof de français du lycée, sérieusement ? Hormis quelqu’un qui a une relation psychotique avec le concept d’autorité et qui rêve d’être le premier de la classe pour se faire adouber par les puissants ? En plus Brigitte, elle commence à nous emboucaner avec ses vêtements de luxe et ses couvs Paris Match.

2.Emmanuel Macron n’est pas un candidat anti-système : c’est le candidat des riches. Vous pouvez pas savoir comme ça me fait rager que Macron se permette de se qualifier « d’anti-système ». Le sens des mots, merde ! Le mec a été ministre de l’économie, il a fait l’ENA, il a été banquier d’affaires chez Rothschild, il est soupçonné d’avoir fraudé le fisc, il est soutenu par un bon paquet d’élites économiques…comment peut-il être persuadé avoir accompli tout ça grâce à son seul mérite ? S’il est là aujourd’hui, c’est parce qu’il est un pur produit du système (et ça arrange bien des gens qu’il soit élu, parce que c’est l’assurance que rien ne changera). Cela étant dit, si Macron est malhonnête au sujet du choix des mots, les gens sont cons aussi. Je connais des gens qui sont prêts à voter pour lui juste à cause de l’image qu’il se donne. Genre : « je suis le futur Justin Trudeau français, votez pour moi, je suis tellement cool ». D’où on vote pour quelqu’un parce qu’il est cool ? Le mec est tellement décontracté du slip dans son trip « je suis un pur produit marketing » qu’il ne s’est même pas fait chier à pondre un programme. Pour rappel Macron a mis son programme en ligne seulement début mars. Soit moins de deux mois avant le premier tour de la présidentielle (l’équipe du Front de Gauche bosse sur le sien depuis 5 ans). Et puis cette histoire de « je ne suis ni de droite ni de gauche, je ne suis pas dans l’idéologie ». Mais c’est justement le propre de l’idéologie dominante, d’être incapable de se reconnaître comme telle ! Macron a une idéologie, et c’est celle du libéralisme.

3.Emmanuel Macron n’a rien du vote utile. Ouai parce que ça c’est quand même l’argument top bambou qu’on entend partout en ce moment. Si vous voulez pas vous taper Fifi parce qu’il est trop corrompu, et si gros Marine vous fait peur, une seule solution : Emmanuel Macron. Mais qu’est-ce que c’est que cette idée de merde ? D’où elle sort, d’abord ? Des sondages ? Mais les mecs, rentrez-vous ça dans le crâne, sondage n’est pas synonyme de réalité. Regardez ce qui s’est passé avec le Brexit ou l’élection de Trump : les sondages n’avaient pas du tout anticipé ce qui allait se passer. Si ça se trouve, en France, en ce moment, c’est pareil. Les sondages sous-entendent que Macron est la seule alternative crédible à l’accession du FN au pouvoir, mais en vrai ils en savent rien. Qui vous dit que Macron gagnera forcément contre Le Pen au second tour ? Qui vous dit que Mélenchon, par exemple, ne serait pas plus à même de remporter la victoire dans le même cas de figure ? (le débat d’hier soir m’a sérieusement inquiété à ce sujet. Je suis persuadé que gros Marine ne fera qu’une bouchée d’Emmanuel, alors que face à Jean-Luc, ça sera une autre paire de manche). Et puis il y a potentiellement 40% d’indécis et/ou 30% d’abstentionnistes. C’est quoi le vote utile, dans cette configuration ? Ça serait pas plutôt de fédérer tous les grugru derrière une candidature ouvertement contestataire du système ? (comme celle de Philippe Poutou, par exemple?) De toute manière, il y a un truc obscène avec la manière dont les médias ont choisi leur camp depuis le début, en se basant sur les sondages : ça sera Macron, et personne d’autre. Les sondages devraient être interdits par la loi, ça fausse complètement les élections, ça pousse les gens à voter en fonction de calculs politiques et non en fonction de leurs véritables convictions. Franchement moi depuis quelques semaines, à chaque fois que quelqu’un me dit « je vote Macron pour faire barrage au FN », c’est simple : je sors mon gourdin et je l’assomme (je vous conseille de faire pareil par chez vous, ça détend).

11-1-e1488192211435

moi face au mouvement « les jeunes avec macron »

4.Pourquoi devrait-on être obligés de choisir entre d’un coté, le fascisme de l’extrême droite et de l’autre, le libéralisme débridé ? Et pourquoi nous fait-on croire que l’un des deux choix est plus vertueux que l’autre ? D’où vous pouvez être certains que c’est mieux d’élire Macron que d’élire Le Pen ? Alors c’est sûr, si Marine Le Pen est élue, les conséquences seront assez vite visibles pour un certain nombre de gens (le nombre de matraques dans le cul augmentera exponentiellement dans les banlieues, les fonctionnaires pas assez « patriotes » auront des ennuis, les gens qui mettaient religieusement tous les mois des sous sur leur compte épargne perdront toutes leurs économies quand on repassera au franc… et à la fashion week, à Paris, on pourra voir des t-shirts Chanel à 1000 boules ornés de slogans communistes tels que « résister c’est créer » (la blogueuse mode aime ressentir le doux frisson de l’engagement politique, surtout quand il s’agit de tirer sur des ambulances)). Marine Le Pen est raciste, et je suis le premier à penser que c’est un sacré problème. Mais Macron, il est libéral, et c’est un sacré problème aussi. Pourquoi on sous-estime tout le temps la violence du capitalisme ? Parce que cette violence, si elle est tout aussi réelle, est moins visible, plus difficile à théoriser ? Quand des skins ciblent un noir dans la rue, c’est « facile » de s’insurger parce la situation est binaire. Quand des entreprises licencient et délocalisent, quand le code du travail est « assoupli » pour « fluidifier » le marché du travail, il y a de la violence aussi, mais elle est moins « directe », plus difficile à théoriser, à lutter contre. Mais c’est là que le combat se joue, et il ne faut pas s’y tromper. Ce que je veux dire, c’est qu’à force de juger des programmes politiques uniquement sur l’axe « raciste / pas raciste », on se prépare à faire des sacrées conneries. Ça me fait penser à un article qui est paru dans la revue Ballast de l’automne dernier, intitulé « Bernie Sanders et le renouveau de la gauche américaine » (si vous cherchez une revue à laquelle vous abonner d’ailleurs, je vous la conseille chaudement).

« Si le racisme a servi la conception du capitalisme de Ronald Reagan et de Donald Trump, l’antiracisme sert tout aussi bien la conception du capitalisme de Bill et d’Hillary Clinton. Leurs discours, en acceptant le présupposé que l’enjeu de l’élection réside essentiellement sur la manière de définir l’identité américaine (l’une supposément « ouverte » et « tolérante » et l’autre « fermée » et « raciste ») fonctionnent dès lors dans les mêmes termes. Tous deux font de leur programme un enjeu moral sur l’avenir de l’identité de la nation au détriment d’une remise en cause plus profonde des dynamiques économiques ayant mené à cette situation. Ce n’est jamais le marché qui est remis en question, seulement ses effets inégaux sur les différentes factions de la population […] Pourquoi [les mesures que Sanders propose] sont elles si importantes ? Parce qu’elles visent non à rendre les marchés plus efficients mais à les limiter. Instaurer un salaire minimum vise non pas à faire en sorte que les travailleurs dans les fast food gagnant 7 dollars soient plus « diversifiés » en termes ethniques et genrés, mais tend à améliorer drastiquement les conditions de ces emplois pour l’ensemble des travailleurs. Il ne s’agit pas d’avoir des « working poor » dans des proportions correctes de femmes, d’Afro-Américains ou d’Hispaniques mais d’abolir l’existence même d’emplois à bas salaires. La campagne de Sanders nous apprend à surmonter l’idée ancrée au cœur de nombreux esprits, à gauche comme à droite, selon laquelle les vraies victimes de l’ordre existant ne sont pas ceux qui sont exploités par le capitalisme mais ceux qui en seraient exclus par la discrimination »

Si on remplace Bernie par Jean-Luc, Hillary par Emmanuel et Donald par Marine, la situation me paraît assez claire je pense…

5.Raison bonus : Emmanuel Macron veut forcer les chômeurs à accepter des emplois, même si les emplois en question ne correspondent pas à leurs qualifications. Alors ça putain, ça me fait marrer. Parce que si ce genre de loi à la con passe, au vu des offres d’emplois qui m’ont été proposées ces derniers temps, je me retrouverai à travailler soit comme pizzaïolo à « Pepitos Pizza », soit comme secrétaire au « centre de prévention contre l’alcoolisme » (vous pensez tous que j’exagère un max mais je suis au regret de vous annoncer que non, ce sont des exemples purement factuels tirés de ma vraie vie).

Allez bye (et mort au capitalisme)

Publicités
5 commentaires
  1. Ouais a dit:

    Poutou! Pouet pouet pouet….

    Macron, c est une sorte de placebo! Ou moche….

    J'aime

      • Ouais a dit:

        Oui les supos qu enfilent les mères un peu abusives pour faire pondre leurs gosses!:d

        J'aime

  2. aubepine a dit:

    Nous « emboucaner »? Ça vaut bien tous les « buller » de la langue française!

    Pour le reste, je suis 100% d’accord avec toi. J’ai l’impression qu il y a une loupe à miroir déformant posée par les médias sur Macron tete de fion qui biaise complètement le jeu de la présidentielle. En même temps, vu le dynamisme des supporters du candidat macron sur le marché où je me rends le week-end (avec des tas de goodies), j’me dis qu’il a quand même des troupes derrière lui.

    Tres juste l’article dans ballast. Ce qui me rappelle que je n’ai toujours pas ouvert le thomas Frank que tu avais conseillé (pourquoi les pauvres votent à droite) et que je m’étais empressée d’acheter.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :