CARNETS DE VOYAGE #2 – KYOTO

Salut les moustiques,

Comme promis, aujourd’hui nous poursuivons la série des carnets de voyage avec la ville de Kyoto. Alors je sais: le Japon c’est loin, et les billets d’avion sont outrageusement chers… mais je pense que c’est un pays qu’il faut visiter au moins une fois dans sa vie si on peut (remarque Georgette, je dis ça mais dans le fond je n’en pense pas un mot car je crois que si l’atmosphère y est si spéciale, c’est parce que les japonais ont systématiquement refusé à travers les siècles, avec plus ou moins de succès, toutes formes d’invasion étrangère)

C’était la minute Front National.

Pourquoi visiter Kyoto?

  • POUR LES TEMPLES

Bon alors moi je vous le dis tout de go: je ne fais jamais les musées quand je visite une ville. Sauf sous la torture. Je ne suis pas très « passion monarchie » ou « visite de bidules historiques » (je préfère manger des glaces au thé vert au parc). Mais si vous êtes comme moi, essayez de réprimer cette tendance naturelle à être un beauf en débarquant à Kyoto, sinon vous allez passer à coté de plein de trucs. Car un des aspects notables de la ville c’est qu’elle a échappé aux bombardements de la seconde guerre mondiale. Du coup 1) l’habitat traditionnel a été préservé 2) plein de vieux temples tiennent encore debout.

Le plus connu bien sûr, c’est le temple d’or. Précision pour les imbéciles (c’est le mâle qui précise et c’est moi l’imbécile): le temple d’or n’est pas intégralement en or, il est juste laqué. Je sais que c’est décevant, mais c’est quand même joli:

img_7993

avouez que le phoenix sur le toit claque encore plus qu’enjoy phoenix

Dans le même esprit il y a aussi le temple d’argent:

p1090534

J’espère que vous êtes satisfaits des photos parce que j’ai un peu risqué ma vie pour les obtenir (blogueuse mode, un métier exigeant…). Par exemple le jour de la visite du temple d’argent, il avait beaucoup neigé. Du coup les japonais, en bons control freaks de la fesse, avaient balisé le sentier de gros panneaux jaunes (vous savez le même genre de panneaux que ceux que votre mère la dame pipi met dans les wc quand la serpillière a été passée et que ça glisse) afin d’interdire à d’éventuels connards de s’éloigner dans les sous-bois. Evidemment, je suis allé dans le sous-bois (le sous-bois est doux, le sous-bois est frais, etc.)

Deux minutes plus tard et alors que je me contorsionnais pour obtenir le meilleur angle de vue, j’entends un gros CRAC à environ 30 cms de mes poils d’oreille. L’arbre juste à coté de moi venait de se casser la figure:

p1090546

j’ai failli MOURIR

  • POUR LES PROMENADES

Un chouette truc à faire par beau temps, c’est louer un vélo et longer la kamogawa (littéralement: la rivière aux canards, qui traverse la ville du nord au sud). Attention aux busards si vous avez un sandwich à la main, ils sont agressifs.

img_7917

Une autre promenade coolos, c’est le chemin de la philosophie, au nord-est de la ville. Le chemin s’appelle comme ça car le philosophe zen Kitarô Nishida l’empruntait lors de sa méditation quotidienne pour rejoindre l’université de Kyoto ça vous fait une belle jambe de savoir ça). Idéal pour faire des photos instagram au printemps quand les cerisiers sont en fleur.

p1090359

si vous êtes plutôt un félin dans l’âme vous apprécierez l’endroit

img_8057

et si vous prolongez un peu la balade et que vous montez au Mont Daimonji, vous aurez une super vue sur la ville

Et puis enfin il y a ma promenade pref de tous les temps: la visite de Fushimi-Inari. Bon alors je suis bien emmerdé parce que je n’ai aucune photo décente de cet endroit (j’étais tellement émerveillé que je n’ai pas pensé à dégainer mon appareil). Du coup j’ai juste une image dégueu, qui ne rend pas justice à la beauté du lieu:

p1090408

En gros Fushimi-Inari, c’est une succession de torii en bois rouge, qui suivent un sentier et grimpent dans la colline. L’ensemble forme un sanctuaire shinto dédié au dieu du riz (Inari). Comme les renards sont les messagers du dieu du riz (c’est bien connu) (moi parfois je me sens quand même plus le messager du dieu du hamburger) (mais c’est une autre histoire) on y trouve également plein de statues de renards. C’est pour cela que j’apprécie cet endroit, je m’y sens reconnu à ma juste valeur. GRAOU

  • POUR ALLER VOIR KAI

Un de mes endroits favoris dans le monde entier, c’est le « bar qui pue« , alias le bar de kai fusayoshi, qui se trouve sur kiyamachi.

De base kai est photographe. On peut d’ailleurs dire qu’il est « le » photographe de Kyoto car il s’emploie depuis des années à documenter la vie des quartiers qu’il traverse (ce qui est un peu triste car le Japon qu’il affectionne est souvent un Japon en voie de disparition). Ses sujets de prédilection: les vieux, les enfants, les chats et les jolies filles:

large

Kai fait partie des rares japonais « de gauche » et anti-militaristes. Dans le temps il propageait ses idées grâce à son café (le café Honyarado). Mais Honyarado a été incendié et du coup Kai a perdu la moitié de ses négatifs, qui y étaient stockés… du coup maintenant il vit plus ou moins dans son bar et il est un peu déprimé. C’est pour ça que c’est sympa d’aller lui faire une gratouille ventrale.

Bon alors si vous êtes adepte des bars lounge ou des bars de bobo genre design danois, vous pouvez aller vous gratter. Déjà le bar de kai sent le fauve (il pue quoi. sûrement parce qu’il n’y a pas de fenêtres). Ensuite on ne peut pas dire que kai soit un bon sujet pour un reportage de blogueuse mode type « la vie de garance doré, ma rencontre avec des personalités créatives & inspirantes » car il déambule derrière le bar en étant plus ou moins réveillé, et parfois il parle, parfois il parle pas. Enfin c’est le boxon (mobilier dépareillé, affiches à moitié détachées du mur, tables basses croulant sous le poids des bouquins). En gros vous avez l’impression de vous retrouver dans une grotte quoi. Les habitués fument et boivent au comptoir tout en feuilletant des livres de photo…

img_0825nb

bref ,c’est chouette

Sinon si vous aimez bien manger des frites tout en buvant une bière je vous conseille le café indépendants, c’est pas mal aussi.

BONUS VEGAN POUR FINIR: l’honnêteté intellectuelle me pousse à vous indiquer que l’un des meilleurs endroits où j’ai mangé au Japon, ça a été dans un restau végan. Chez Hale plus précisément: c’est un tout petit restau bio situé dans le marché Nishiki. Si vous sentez que vous commencez à mal digérer les ramen, c’est l’endroit parfait!

La semaine prochaine (si vous n’en avez pas marre) nous parlerons de Copenhague.

Allez prout

 

Publicités
8 commentaires
  1. Emilie a dit:

    Hello
    Merci pour ces bons conseils ! Le bar de Kai charrie beaucoup de mystères… et je n’arrive pas à retrouver son adresse (malgré des efforts sur google… hum). Quel est le nom actuel et son adresse ? Merci par avance ! Emilie

    J'aime

      • Emilie a dit:

        Merci beaucoup ! Au gré de mes recherches j’avais commencé à me demander si le bar existait encore… Le pauvre Kaï semble avoir connu bien des mésaventures. Dernière précision : « 3e étage » japonais ou à la française (soit 4Floor jap…) ? (bon certes on peut aussi ouvrir une porte et voir) Arigato gosaimaaaasu

        J'aime

      • renardeau a dit:

        Je crois que c’est 3e étage japonais, mais je suis pas sur sur. j’espere que tu n’atteriras pas dans un bar a hotesses suite a mes conseils :s

        J'aime

  2. Caroline a dit:

    Je suis ravie de ces carnets de voyage!
    Pour être allée à Kyoto deux fois, en hiver et en été, je ne recommande pas l’été (grosse chaleur – j’ai cru mourir le long du chemin du philosophe) et foule de touristes.

    Aussi, j’ai raté le bar qui sent le fauve.

    Enfin, pour ajouter au côté blogueuse mode de ce site, je dirais que le meilleur coin shopping (ateliers traditionnels, librairies) se trouve juste au nord des arcades couvertes dont j’ai oublié le nom.
    Et que, dans les arcades, on trouve le plus joli papetier de la ville, voire du Japon (attention, tueries pas chères et boutique ayant fait ses preuves depuis le 17ème ou 18ème siècle, je ne sais plus).

    J'aime

    • renardeau a dit:

      alors alors tu as vu des mille-pattes venimeux? (je n’y suis allé que l’hiver car j’ai peur de croiser des insectes dégueu à la saison chaude)

      hashtag hypocondriaque

      J'aime

      • Caroline a dit:

        Je n’ai pas le souvenir d’avoir croisé des insectes bizarres à Kyoto cet été, mais à Shikoku, j’ai eu peur plus d’une fois…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :