LES GROS

– « Comment ça se fait que Jean-Marie Le Pen ne vous ferme pas les portes du FN? »

– « Je ne sais pas. Je dois être brave type. On est gros tous les deux, je ne sais pas. Il y a un truc, cela ne s’explique pas. »

– Serge Moati, interrogé à propos de son documentaire sur la famille Le Pen

Aujourd’hui, nous allons aborder un problème de taille: le bourrelet central. Le sujet est polémique mais nous n’avons pas peur de nous faire mordre la fesse (comme Eric Zemmour).

Afin de délimiter le cadre de la discussion (et de bâillonner dès le départ les bramements indignés), nous éliminerons de notre propos les personnes souffrant de maladies chroniques ou hormonales, et nous nous concentrerons sur ce fléau de la société moderne: les filles grassouillettes au régime.

Vous la sentez venir la grosse contradiction?

Car les filles grassouillettes au régime:

  • se plaignent de subir des moqueries à cause de leur apparence physique (« les gros sont des exclus de la société moderne, des parias, que dis-je, des populations DISCRIMINÉES, à quand le gros-power afin que nous soyons enfin reconnus comme des êtres humains à PART ENTIÈRE? ») et réussissent, par un tour de force quasi mystique, à être odieuses envers les gens maigres (« non mais tu vois pour moi une femme c’est pulpeuse, comme Kim Kardashian, d’ailleurs sur les tableaux de Rembrandt tout le monde était grassouillet et nu dans l’herbe… c’est ça être une Femme! Avoir des formes! Pas comme ces sacs d’os de mannequins qui ressemblent à des planches à pain! »)
  • grognent en continu car elles ont l’impression de faire PLEIN D’EFFORTS pour maigrir et que ça ne marche JAMAIS. A les écouter, on a l’impression que malgré une vie monacale faite de squats, pompes et salades de concombres, rien ne se passe les gars (un peu comme si le fait d’avoir un bourrelet central était un truc totalement gratuit et indépendant de leur volonté, et n’avait aucun lien avec leur mode de vie de mollusque accro au nutella). Car la femelle grassouillette n’hésite pas à brandir les preuves de son intégrité sportive (selfie posté sur instagram en total look Nike juste avant d’aller faire 3 génuflexions sur son tapis de bain face à des vidéos youtube) et diététique (description par le menu de la rationalité scientifique sous-tendant le régime ducan, ou l’affreux programme diet avenue)…et en général ce qui finit par arriver, on le sait tous: la femelle en question finit par se priver de cantine tous les midis (parce que l’été dernier pour le mariage de sa cousine elle a fait ça pendant 3 mois et nom d’un rat elle a perdu 5 kilos (elle avait aussi la peau du ventre qui pendait mais là n’est pas la question) et pourquoi ne pas retenter l’expérience?), du coup elle ère dans les couloirs aux alentours de 14h, le ventre vide, en grognant à qui ne veut pas l’entendre que sa vie est DIFFICILE, puis elle va s’acheter un gâteau (« ouai mais c’est pas un écart tu vois, j’ai compté le nombre de calories et c’est largement moins que si j’avais fait un repas normal »)

On en a marre des filles grassouillettes. Faites quelques chose, allez faire un stage en Somalie, faites enfin ce célèbre cours de sport où 30 minutes d’électrocution = 6 heures de sport effectif, et ARRÊTEZ

DE NOUS FAIRE CHIER.

De toute façon, c’était mieux sous Chirac.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :